Bâtiments intelligents : les données au cœur de la transition énergétique

INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES LOGEMENT-URBANISME

Le bâtiment intelligent, ou "smart building", promet d’être un pilier de la transition énergétique. Alors que les bâtiments représentent 44% de la consommation énergétique nationale et plus de 20% de nos émissions de Co2, les nouvelles technologies vont venir révolutionner leur gestion énergétique : production d’énergie renouvelable, optimisation de la consommation ou encore alimentation de bâtiments voisins et de véhicules électriques. Les acteurs du secteur s'organisent. Ils se sont réunis à Lyon les 4 et 5 septembre dernier, à l’initiative de la Smart Building Alliance (SBA). Avec un défi de taille à relever concernant la solidité des modèles économiques. En cause : les questions juridiques liées aux données.

Climat : le transport maritime international à reculons

INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES TRANSPORTS-MOBILITE GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT

Il s’agit du premier mode de transport pour le commerce international. Il avait pourtant été exclu du champ d’application de l’Accord de Paris en 2015. Ce n’est qu’en avril 2018 que le secteur du transport maritime a signé un accord de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, avec un objectif d’au moins 40% d’ici 2030. Un accord non contraignant à ce stade pour un secteur régulièrement qualifié d’attentiste en matière climatique, et dont les modalités d’application ne seront détaillées que fin octobre, lors de la 73ème session du comité de la protection du milieu marin (MEPC) de l’Organisation Maritime Internationale (OMI). Et dont la réussite passe nécessairement par le développement de nouvelles technologies de propulsion.

Climat : les fonds de pension à la traîne

FINANCE RESPONSABLE FONDS & VEHICULES GOUVERNANCE - REGLEMENTATION GOUVERNANCE-REPORTING

Dans une étude publiée ce lundi 10 septembre 2018, l’ONG britannique Share Action dévoile son classement des 100 plus gros fonds de pension internationaux en matière de lutte contre le changement climatique. Ses conclusions : plus de 60% d’entre eux n’ont ‘pas ou peu’ de stratégie climat et seulement 10% ont une politique d’exclusion du charbon. Elle appelle au renforcement des réglementations et souhaite que l’utilisation du cadre de reporting de la Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD) devienne obligatoire. 80% des fonds ‘leaders’ du classement sont européens et le français FRR (Fonds de Réserve pour les retraites) arrive en 2ème position.

Le protectionnisme est-il bon pour le climat ?

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT

Le commerce international est directement responsable de près de 30% des émissions mondiales de Co2. Celles liées au transport de marchandises pourraient augmenter de 160% d’ici 2050. En France, les importations représentent 55% de l’empreinte globale de Co2. Face aux impacts environnementaux du libre-échange, le protectionnisme, en favorisant des circuits de consommation courts, pourrait-il apporter une réponse au réchauffement climatique ? Non, pour le Conseil d’Analyse Economique (CAE), qui affirme que la réduction des émissions internationales de gaz à effet de serre découlant de mesures protectionnistes serait 7 fois inférieure à celle résultant de la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

­Blackrock : beaucoup de bruit pour rien

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG FINANCE RESPONSABLE FONDS & VEHICULES

En janvier 2018, il promettait 'un nouveau modèle d’engagement actionnarial'. Dans sa lettre annuelle aux entreprises dont il est actionnaire, Larry Fink, le CEO du géant mondial de la gestion d'actifs Blackrock, estimait aussi que leur stratégie devait désormais "appréhender leur impact sociétal", et pas uniquement leur performance financière. Des annonces qui ne sont pas passées inaperçues, et pour cause : Blackrock détient 2.3% du CAC40 et s’apprête à installer en France son centre de services "alternatifs". Mais 6 mois plus tard, la politique d’engagement du premier gestionnaire d’actifs au monde reste loin des ambitions affichées. Enquête.

Stopper l’artificialisation des sols, une mission impossible ?

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG

L’arrêt du processus d’artificialisation des terres, principal facteur de perte de biodiversité, figure dans les 90 mesures du Plan biodiversité présenté le 4 juillet par Nicolas Hulot, le ministre de l’Environnement. S’il entend pour cela limiter au maximum le grignotage des terres agricoles, des forêts et des espaces naturels, il souhaite également compenser les hectares pris en cas de nécessité sur la nature en rendant à celle-ci des surfaces équivalentes. Cette mission n’est certes pas impossible mais difficile à mettre en œuvre, affirment experts et ONG. Sauf si le gouvernement dégage des moyens supplémentaires et s’il a la volonté politique de réaliser enfin une promesse déjà faite mais jamais honorée. Explications.

Ouverture des données juridiques : une levée de fonds en eaux troubles pour Doctrine.fr

FINANCE RESPONSABLE VENTURE INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG

Un deuxième tour de financement de 10 M€ vient d'être bouclé par la start-up Doctrine.fr qui ambitionne avec ses outils d'intelligence artificielle de capter le marché convoité de la publication des décisions de justice, y compris celles des tribunaux de commerce. Des données dont l'ouverture en "open data" prévue par la loi avance lentement, faute d'accord sur les règles d'anonymisation, par manque de moyens, et bute sur le secret des affaires. La clôture de cette levée de fonds, dans laquelle ont investi des personnalités du numérique, intervient au moment ou l'entreprise, déjà sous le feu de critiques depuis le début de l'année, est mise en cause pour avoir utilisé massivement de fausses identités pour récupérer les données. Analyse. 

Hydrogène : le plan national, un "premier pas" pour les industriels du secteur

INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES TRANSPORTS-MOBILITE

Le plan hydrogène a été globalement bien accueilli par les industriels. Le document, publié début juin, prépare le déploiement de l’hydrogène « vert », issu de l’électrolyse de l’eau. Une filière embryonnaire face à celle, ultra-dominante, produisant ce gaz à partir d’énergies fossiles. Son essor nécessitera que les aides publiques à l’investissement, annoncées pour la seule année 2019 (100M euros), soient prolongées. Et qu’un appui complémentaire soutienne le fonctionnement des installations, pour que soit réellement allégé le coût de l’hydrogène décarboné.

La voiture électrique à la poursuite de l’intermittence des énergies renouvelables

INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES ECONOMIE CIRCULAIRE-RECYCLAGE

Et si la mobilité électrique pouvait apporter une solution à l’intermittence des énergies renouvelables ? Au cœur de cette question : le fonctionnement des batteries des véhicules électriques, qui permettent de stocker puis de restituer de l’énergie. Un potentiel de "deuxième vie" des batteries particulièrement intéressant pour les constructeurs. Les limites technologiques et économiques sont encore nombreuses, mais les expérimentations se développent, à l’instar du ‘green data center’ de Webaxys en Normandie, équipé de batteries de Nissan Leaf.

Mais qui sont les administrateurs salariés ?

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION GOUVERNANCE-REPORTING

Le projet de loi Pacte, présenté en début de semaine, se montre bien timide au sujet des administrateurs salariés. De nombreux grands patrons sont encore frileux. Pourtant, qu’ils portent la voix des salariés dans leur ensemble ou des seuls salariés actionnaires, dans des établissements d’origine publique ou purement privés, ces hommes et ces femmes mettent leurs compétences métier et connaissances du groupe au service d’une vision à long terme de leur entreprise. Ils ont le sentiment de peser, sinon sur la stratégie, du moins sur la prise en compte des enjeux sociétaux. Réponses en 6 portraits.