Labels sectoriels RSE adaptés aux PME : quels enjeux ?

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG

En juillet 2017, la plateforme RSE lançait un appel à projets pour mettre en place une expérimentation de labels RSE sectoriels adaptés aux spécificités des petites et moyennes entreprises. D’une durée de 18 mois à compter de mai 2018, l’initiative a sélectionné 12 fédérations sectorielles qui ont souhaité mettre en place leur propre label RSE. Une démarche saluée par les filières, qui pourrait déboucher, à terme, sur une reconnaissance de la part des pouvoirs publics. Mais alors que les labels ne cessent de se multiplier et que les démarches RSE des PME sont encore difficiles à valoriser auprès des donneurs d’ordre, la question du sérieux de ces labels sectoriels se pose. Décryptage.

Le RGPD compatible avec le ciblage publicitaire sur le web

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION LABELS-NORMES

Les données personnelles restent l’objet du ciblage publicitaire. Entré en vigueur le 25 mai dernier, le RGPD n’empêche pas le traçage et l’apparition de bannières en lien avec le comportement des internautes. Explications.

Déchets électriques et électroniques : impuissance face à l’ampleur du trafic illicite

INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES DECHETS-POLLUTION-EAU

80% des 45 millions de tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) produits annuellement dans le monde ne sont pas correctement collectés et recyclés. Une partie d’entre eux sont exportés illégalement vers des pays en développement - particulièrement en Afrique et en Asie- où ils posent un problème sanitaire et environnemental majeur. Un trafic illicite qui prend de multiples formes et génère des milliards d’euros de bénéfice.

ODD et RSE : un mariage compliqué

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG GOUVERNANCE - REGLEMENTATION GOUVERNANCE-REPORTING

L'étude du cabinet B&L Evolution sur l'appropriation des Objectifs de Développement Durable (ODD ou SDG) dans les pratiques et le reporting extra-financier des entreprises montre des progrès, mais illustre aussi l'ambivalence des politiques RSE qui tenteraient de calquer ces ODD. Une situation qui s'explique, au moins en partie, par l'absence d'un référentiel adapté et partagé. L'Etat est très attendu sur la question.

Climat : le transport aérien reste loin du compte

INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES DECARBONATION-EFFICACITE ENERGETIQUE

Près de 4 milliards de passagers, plus de 50 millions de tonnes de fret chaque année et 2 à 3% des émissions mondiales de Co2. C’est ce que pèse le transport aérien international. Exclu -tout comme le transport maritime - du champ d’application de l’Accord de Paris, le secteur a signé en octobre 2016 un accord dénommé CORSIA (Carbon Offsetting and Reduction Scheme for International Aviation). Son objectif : une croissance ‘neutre en carbone’ à partir de 2020. Une neutralité qui reposera en fait sur un mécanisme de compensation, dont les modalités ne sont pas clairement établies. Face à l’augmentation du trafic aérien, seuls les biocarburants pourraient permettre, à moyen terme, une réduction des émissions. Encore faut-il qu’ils soient durables. Enquête.

Les banques centrales et les superviseurs se mobilisent pour le climat

FINANCE RESPONSABLE FONDS & VEHICULES

Lancé à l’initiative de la Banque de France en décembre 2017, le Réseau des banques centrales et des superviseurs pour le verdissement du système financier, forts de ses 18 membres répartis sur toute la planète, se mobilise. Un document contenant des recommandations devrait être rendu en avril 2019. S’ils ne se substituent pas aux divers groupes de travail déjà constitués au sein du G20 ou de la Commission européenne, les banques centrales et les superviseurs souhaitent, via cette initiative, contribuer aux réflexions en cours sur la manière de réorienter le système financier. Non sans raisons vue le flou actuel sur la manière dont elles sont équipées pour faire face aux menaces.

Bâtiments intelligents : les données au cœur de la transition énergétique

INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES LOGEMENT-URBANISME

Le bâtiment intelligent, ou "smart building", promet d’être un pilier de la transition énergétique. Alors que les bâtiments représentent 44% de la consommation énergétique nationale et plus de 20% de nos émissions de Co2, les nouvelles technologies vont venir révolutionner leur gestion énergétique : production d’énergie renouvelable, optimisation de la consommation ou encore alimentation de bâtiments voisins et de véhicules électriques. Les acteurs du secteur s'organisent. Ils se sont réunis à Lyon les 4 et 5 septembre dernier, à l’initiative de la Smart Building Alliance (SBA). Avec un défi de taille à relever concernant la solidité des modèles économiques. En cause : les questions juridiques liées aux données.

Climat : le transport maritime international à reculons

INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES TRANSPORTS-MOBILITE GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT

Il s’agit du premier mode de transport pour le commerce international. Il avait pourtant été exclu du champ d’application de l’Accord de Paris en 2015. Ce n’est qu’en avril 2018 que le secteur du transport maritime a signé un accord de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, avec un objectif d’au moins 40% d’ici 2030. Un accord non contraignant à ce stade pour un secteur régulièrement qualifié d’attentiste en matière climatique, et dont les modalités d’application ne seront détaillées que fin octobre, lors de la 73ème session du comité de la protection du milieu marin (MEPC) de l’Organisation Maritime Internationale (OMI). Et dont la réussite passe nécessairement par le développement de nouvelles technologies de propulsion.

Climat : les fonds de pension à la traîne

FINANCE RESPONSABLE FONDS & VEHICULES GOUVERNANCE - REGLEMENTATION GOUVERNANCE-REPORTING

Dans une étude publiée ce lundi 10 septembre 2018, l’ONG britannique Share Action dévoile son classement des 100 plus gros fonds de pension internationaux en matière de lutte contre le changement climatique. Ses conclusions : plus de 60% d’entre eux n’ont ‘pas ou peu’ de stratégie climat et seulement 10% ont une politique d’exclusion du charbon. Elle appelle au renforcement des réglementations et souhaite que l’utilisation du cadre de reporting de la Task Force on Climate-related Financial Disclosures (TCFD) devienne obligatoire. 80% des fonds ‘leaders’ du classement sont européens et le français FRR (Fonds de Réserve pour les retraites) arrive en 2ème position.

Le protectionnisme est-il bon pour le climat ?

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT

Le commerce international est directement responsable de près de 30% des émissions mondiales de Co2. Celles liées au transport de marchandises pourraient augmenter de 160% d’ici 2050. En France, les importations représentent 55% de l’empreinte globale de Co2. Face aux impacts environnementaux du libre-échange, le protectionnisme, en favorisant des circuits de consommation courts, pourrait-il apporter une réponse au réchauffement climatique ? Non, pour le Conseil d’Analyse Economique (CAE), qui affirme que la réduction des émissions internationales de gaz à effet de serre découlant de mesures protectionnistes serait 7 fois inférieure à celle résultant de la mise en œuvre de l’Accord de Paris.