Sylvain Boucherand : "poursuivre notre rôle de conseil au gouvernement" (Plateforme RSE)

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG GOUVERNANCE - REGLEMENTATION GOUVERNANCE-REPORTING

Sylvain Boucherand, président de la Plateforme RSE depuis décembre 2017, a été reconduit fin 2018 par les adhérents de cet organisme dépendant de France Stratégie. Il souhaite poursuivre la mise en oeuvre d’une feuille de route qui repose sur le conseil aux institutions, et sur la préservation de la parole de la société civile au sein de la plateforme. Entretien.

Bilan 2018 : nos entretiens marquants

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT GOUVERNANCE - REGLEMENTATION GOUVERNANCE-REPORTING

Chaque mercredi, RSEDATANEWS donne la parole à ceux qui font l’actualité de la RSE, du Développement Durable et de l’Investissement Responsable en France. Retour sur les entretiens les plus marquants de l’année 2018 (en accès libre).


Jean-Guillaume Péladan : "une métrique n’apporte de la valeur que si elle est comparable" (Sycomore AM)

FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR FONDS & VEHICULES INITIATIVES RSE-ESG ISR

Début novembre 2018, Sycomore AM lançait la Net Environmental Contribution (NEC) Initiative en partenariat avec Quantis, I Care & Consult et BNP Paribas Securities Services. Une métrique développée par l’asset manager pour évaluer de -100% à +100% l’alignement d’une entreprise ou d’un fonds avec la transition écologique et énergétique. La NEC s’applique à tous les secteurs et prend en compte 5 dimensions : le climat, les déchets, la biodiversité, l’eau et la qualité de l‘air. Son ambition : évoluer en plateforme collective et open-source. Décryptage de la méthodologie et de son application avec Jean-Guillaume Péladan, directeur de la stratégie environnement de Sycomore Asset Management.

Philippe Desfossés : "l'ISR doit produire un rendement maximum, mais un rendement soutenable" (ERAFP)

FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR FONDS & VEHICULES INITIATIVES RSE-ESG ISR GOUVERNANCE - REGLEMENTATION GOUVERNANCE-REPORTING

Après 10 ans passé à la tête de l’ERAFP, Philippe Desfossés quitte ses fonctions. S’il se réjouit des progrès réalisés par l’ISR au cours de la décennie écoulée, il estime que l’investissement responsable n’est pas encore sorti de sa niche. Il appelle à repenser totalement un système économique "caricatural" ne tenant pas compte des externalités sociales et environnementales.

Pascal Chalvon-Demersay : "nous allons déconnecter notre croissance de nos émissions de gaz à effet de serre" (Solvay)

INITIATIVES RSE-ESG DECARBONATION-EFFICACITE ENERGETIQUE

En avance sur ses engagements de limiter de 40 % l’intensité carbone de son activité entre 2015 et 2025, Solvay a décidé de se fixer de nouveaux objectifs. Une nouvelle feuille de route qui prévoit de réduire d’un million de tonnes les émissions à effet de serre d’ici à 2025 en jouant sur plusieurs leviers et en étudiant, unité par unité, le moyen le plus efficace et le moins onéreux de relever ce défi. Explications avec Pascal Chalvon-Demersay, son Chief Sustainability Officer.

Hélène Valade : "se pencher sur les nouveaux dilemmes de l’entreprise" (Orse)

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG

L’Orse a fixé ses priorités pour 2019. L’observatoire de la RSE mettra l’an prochain l’accent sur le développement d’outils au service de ses membres afin de les aider à s’adapter aux nouvelles réglementations sur le point d’entrer en vigueur. Des outils qui doivent aussi leur permettre de répondre aux exigences de leurs investisseurs et de leurs parties-prenantes, comme l’explique Hélène Valade, la présidente de l’Orse (en accès libre).

Jad Ariss : "réexaminer régulièrement nos politiques RSE" (Axa)

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT

De par ses activités, le groupe AXA multiplie son exposition aux risques ESG. D’abord en tant qu’assureur, mais aussi en tant qu’investisseur, y compris pour compte de tiers. Le groupe, qui a totalement revu sa politique RSE il y a une dizaine d’années, est contraint d’actualiser régulièrement le périmètre de ses responsabilités, sur le climat bien sûr, mais également sur la santé ou la sécurité des données. Jad Ariss, le patron des affaires publiques et de la RSE pour le groupe, affiche un certain satisfecit tout en regrettant une diffusion parfois trop lente des bonnes pratiques au sein de l’entreprise.

Sophie Rahm : "un travail de détective pour mesurer la sincérité des entreprises" (Aviva)

FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR FONDS & VEHICULES INITIATIVES RSE-ESG ISR

Le groupe Aviva gère un portefeuille global de plus de 550 milliards d’euros. En France, Aviva Investors possède 7 fonds labellisés ISR et analyse la performance ESG de près de 90% de ses actifs. Comment sont élaborées ses politiques d’investissement responsable ? Comment sont construits les portefeuilles ESG ? Retour d’expérience de Sophie Rahm, Analyste ESG chez Aviva Investors, qui détaille l’outil ESG propriétaire du groupe, basé en partie sur sa politique d’engagement actionnarial.

Laurent Babikian : "faire plus pour le climat en beaucoup moins de temps" (CDP)

FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR FCP-ISR GOUVERNANCE - REGLEMENTATION GOUVERNANCE-REPORTING

Depuis 18 ans, le CDP compile les données relatives au climat produites par plusieurs milliers d’entreprises cotées à travers le monde. Un domaine d’expertise qui s’étend désormais à la lutte contre la déforestation et à la gestion de l’eau par ce type de sociétés. Le chemin parcouru sur la préservation de notre patrimoine naturel commun rend optimiste Laurent Babikian. Même si le directeur de l’engagement des investisseurs pour la région Europe du CDP appelle l’ensemble du secteur privé à décupler ses efforts.

Sylvie Leyre : "ne pas construire une usine à gaz de l’égalité femmes-hommes" (Schneider Electric)

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG INITIATIVES RSE-ESG SOCIAL-SANTE-INSERTION-FORMATION

Directrice des ressources humaines de Schneider Electric France, Sylvie Leyre a bâti l’index de la mesure de l’égalité professionnelle hommes-femmes. La ministre du travail, Muriel Pénicaud, lui avait confié cette mission de "gender-equality" au printemps dernier, avec pour objectif d’amener les entreprises à dépasser l’obligation de moyens. Résultat : cinq indicateurs, des scores qui devront être rendus publics, et des sanctions à la clé si les résultats obtenus ne sont pas conformes dans les trois ans.