Claire Tutenuit : l’effondrement de la biodiversité, «un risque diffus pour l’entreprise» (EpE)

INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES MARCHE GENERAL-VIE DES ACTEURS INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG

Face à l’effondrement massif et rapide de la biodiversité, les entreprises restent globalement passives. Comment expliquer cette attitude alors même que leur  prospérité dépend, in fine, de la bonne santé des écosystèmes ? Claire Tutenuit, la déléguée générale d’Entreprises pour l’Environnement (EpE) estime que la matérialité du risque n’est pas suffisamment prise en compte par le secteur privé. Avec Act for Nature, une initiative qu’EpE lancera mi-juillet, elle tente de  réveiller les consciences. Entretien (en accès libre).

Loi Pacte : "La montagne a accouché d’une souris"

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION SOCIAL-DROITS

Après deux mois de retard, le projet de loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises) a été présenté ce lundi 18 juin en Conseil des ministres. Pour Gérard Mardiné, secrétaire national CGC à l’économie, au développement durable et à la RSE, il témoigne d’une vision court-termiste. Et il manque de mesures prescriptives pour réellement transformer l’économie et les entreprises (en accès libre).

Jean-Patrick Teyssaire : "la mobilité électrique n’est pas la panacée" (Electric Road)

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES TRANSPORTS-MOBILITE

Ce lundi 18 et mardi 19 juin se tient à Nantes la 5ème édition du congrès Electric Road, partenariat entre Planète Verte et l’Observatoire de l’Innovation dans l’Energie (OIE). Il réunira les professionnels de la mobilité électrique, alors que le gouvernement et les industriels ont annoncé fin mai leur intention de multiplier par 5 le nombre de véhicules électriques neufs vendus chaque année en France d’ici 2022. Jean-Patrick Teyssaire, Président d’Electric Road et de Planète Verte est un fervent défenseur du véhicule électrique. Son optimisme est néanmoins mesuré quant aux pratiques RSE et à la généralisation de l’économie circulaire dans le secteur.

Assemblées générales 2018 : "la peur fait avancer les entreprises" (Proxinvest)

INITIATIVES RSE-ESG ISR GOUVERNANCE - REGLEMENTATION GOUVERNANCE-REPORTING

Alors que la saison des assemblées générales (AG) des entreprises du CAC40 arrive à son terme, Loïc Dessaint, directeur du cabinet de conseil aux petits actionnaires Proxinvest, reconnaît que la RSE y occupe une place importante. Mais qu'elle reste encore souvent mal définie. Il souligne une information insuffisante sur la lutte contre le réchauffement climatique et pointe les lacunes en matière de prise en compte des enjeux sociaux au sein des entreprises. Il invite les administrateurs à prendre leurs responsabilités. Quitte, pour les y contraindre, à recourir au name and shame.

Pierre Robert : "informer le consommateur sur la performance du pneu en fin de vie" (Michelin)

INITIATIVES RSE-ESG ECONOMIE CIRCULAIRE-RECYCLAGE

Pierre Robert, directeur du programme ambition tests chez Michelin, défend l’idée d’une nouvelle réglementation contre l’obsolescence programmée. Objectif : réaliser des économies et préserver l’environnement en informant sur la performance dans la durée des pneus usagés au moyen de tests rendus obligatoires.

Corinne Lepage : "sur l'environnement, les entreprises sont plus ambitieuses que l'État"

INITIATIVES RSE-ESG MARCHE GENERAL-VIE DES ACTEURS GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT

Corinne Lepage, ancienne ministre de l'environnement d'Alain Juppé, se désole des multiples reculs sur l'environnement effectués par Emmanuel Macron depuis le début de l'année. Cet avocate, spécialiste du droit de l'environnement, affirme que les entreprises intègrent bien d'avantage la contrainte écologique que le gouvernement, en particulier dans leur modèle économique. Elle appelle à un sursaut. 

Quentin Parrinello : "Nous sommes prêts à débattre de ce rapport" (OXFAM)

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION GOUVERNANCE-REPORTING INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG

Le dernier rapport d’OXFAM sur la répartition de la richesse au sein des entreprises du CAC40 depuis 2009 a reçu un large écho. Mais il a aussi suscité de vives critiques. De nombreuses voix libérales estiment que l’ONG aurait besoin d’un "bon cours d’économie". Des critiques infondées pour Quentin Parrinello. Ayant participé 6 mois durant à la rédaction de ce rapport, il répond point par point aux contempteurs de l’ONG, explique la méthodologie choisie et se dit prêt au débat. Entretien. (En accès libre).

Anne Guérin : "la réduction de l’empreinte énergétique est fondamentale" (Bpifrance)

FINANCE RESPONSABLE FONDS & VEHICULES

Investissement dans des fonds spécialisés, prêts, participations en capital et, bientôt, de nouveaux outils comme les crédits bail immobiliers verts. Pour Anne Guérin, directrice exécutive de Bpifrance, en charge des financements et du réseau, la Banque Publique d’Investissement doit continuer de s’impliquer fortement dans la transition énergétique. Une action de long terme. Entretien.

Loïc Dessaint : "redonner du sens aux dividendes" (Proxinvest)

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG GOUVERNANCE - REGLEMENTATION GOUVERNANCE-REPORTING

Pour Loïc Dessaint, directeur général de Proxinvest (société de conseil aux investisseurs), le rapport publié par OXFAM ne contient aucune surprise. Selon l’ONG, plus des deux tiers des bénéfices des entreprises du CAC40 ont été redistribués aux actionnaires depuis 2009. Il s’inquiète de la réduction de la capacité d’investissement de ces grandes entreprises et préconise une remise à plat de la politique de redistribution des bénéfices.

Arnaud Gossement : "Nicolas Hulot sera le dernier ministre de l'écologie"

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT INITIATIVES RSE-ESG DECARBONATION-EFFICACITE ENERGETIQUE

Quel bilan tirer de la première année de Nicolas Hulot au poste de ministre de l'environnement? Pour l'avocat Arnaud Gossement, spécialiste du droit de l'environnement et "vétéran" du sommet du Grenelle en 2008, le débat autour de la personne du ministre n'a pas de sens. Il regrette l'absence d'un vice-premier ministre en charge du développement durable et déplore que l'écologie ne soit qu'une "politique parmi d'autres" en dépit des annonces d'Émmanuel Macron (en accès libre).