Transparence des droits de vote : l’angle mort de la finance durable

FINANCE DURABLE - ESG - ISR FONDS & VEHICULES GOUVERNANCE - REGLEMENTATION REPORTING - NOTATION RSE-ESG

Les actionnaires ont la possibilité d’influencer les orientations stratégiques et la gouvernance d’une entreprise grâce à leurs votes lors des assemblées générales. L’occasion pour les investisseurs qui se revendiquent "responsables" de peser en faveur de sujets ESG ? Difficile de le savoir puisqu’en France ces derniers ne sont pas tenus de publier leurs votes résolution par résolution. Et les informations qu’ils communiquent sont pour le moins sommaires. Enquête.

2018 : un bon cru pour l’actionnariat salarié (Eres)

INITIATIVES RSE-ESG ESG - ISR FINANCE DURABLE - ESG - ISR ISR-ESG GOUVERNANCE - REGLEMENTATION REPORTING - NOTATION RSE-ESG

Un peu plus d’un quart des entreprises du SBF 120 ont, l’an dernier, réalisé des opérations collectives d’augmentations du capital ou de cession d’actions réservées aux salariés.

Émile Meunier : "on ne peut pas se permettre de l’eau tiède" (économie circulaire)

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES ECONOMIE CIRCULAIRE-RECYCLAGE

Émile Meunier, avocat spécialiste en droit de l’environnement, accompagne notamment l’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP). Il estime que l’avant-projet de loi sur l’économie circulaire rate sa cible. Il juge le texte creux et redoute une législation par ordonnances.

La RSE, probable parent pauvre des assemblées générales 2019

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION REPORTING - NOTATION RSE-ESG INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG

Rémunérations, administrateurs… Des cabinets de conseil en investissement ont dessiné les grands enjeux qui devraient occuper les assemblées générales du SBF 250 en 2019. La RSE ne devrait pas être au coeur de ces réunion annuelles des actionnaires.

Investissement à impact : l’OCDE met en garde contre "l’impact washing"

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION REPORTING - NOTATION RSE-ESG

Le 17 janvier 2019, l’OCDE a communiqué les résultats de son dernier rapport sur l’investissement à impact social. Un secteur en forte croissance mais au sein duquel les définitions manquent de rigueur et les pratiques d’évaluation de l’impact sont encore largement insuffisantes. Avec, comme conséquence, un risque important d’impact washing.


Ouvrage : la mission de l'entreprise responsable (Mines ParisTech)

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION REPORTING - NOTATION RSE-ESG INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG

l'ouvrage collectif, piloté par Blanche Segrestin, revisite dans le droit fil de la loi Pacte les frontières entre la puissance créatrice de l'entreprise et ses lignes de responsabilité sociétale avec ses parties prenantes et ses régulateurs (accès libre)

Index de l’égalité femmes-hommes : "nous ne pouvons donner un blanc seing" (CFE-CGC)

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION NOTATION - LABELS - NORMES

Les décrets sur l’index de l’égalité hommes-femmes viennent de paraître. Eric Freyburger , le délégué national confédéral CFE-CGC à l‘égalité professionnelle estime que même si cet index va dans le bon sens, il doit encore prouver sa réelle efficacité.

Les agences de communication se labellisent

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG GOUVERNANCE - REGLEMENTATION NOTATION - LABELS - NORMES

La RSE est aussi un enjeu de communication pour les entreprises. L'Association des agences-conseils en communication lance son label RSE. 11 agences se voient décerner ce label Développement Durable, dénommé "RSE Agences Actives". 

Sylvain Boucherand : "poursuivre notre rôle de conseil au gouvernement" (Plateforme RSE)

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG GOUVERNANCE - REGLEMENTATION REPORTING - NOTATION RSE-ESG

Sylvain Boucherand, président de la Plateforme RSE depuis décembre 2017, a été reconduit fin 2018 par les adhérents de cet organisme dépendant de France Stratégie. Il souhaite poursuivre la mise en oeuvre d’une feuille de route qui repose sur le conseil aux institutions, et sur la préservation de la parole de la société civile au sein de la plateforme. Entretien.

Dispositifs anticorruption : les entreprises françaises peuvent mieux faire

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION REPORTING - NOTATION RSE-ESG

18 mois après l’adoption de la loi Sapin 2, seules 6 % des entreprises françaises sont totalement conformes à la réglementation concernant l’intégration des dispositifs anti-corruption alors que près de la moitié d’entre elles ont déjà détecté des cas de corruption, selon une étude du cabinet Grant Thornton. Ce constat corrobore les résultats d’un rapport d’EcoVadis pointant le retard des sociétés européennes en général et hexagonales par rapport à leurs homologues anglo-saxonnes.