ERAFP : le successeur de Philippe Desfossé officiellement nommé

NOMINATIONS INVESTISSEURS-CONSEILS FINANCE RESPONSABLE FCP-ISR

C'est un haut fonctionnaire de Bercy, passé par Aéroport de Paris, qui prend la tête de l'organisme gestionnaire du régime de Retraite additionnelle de la Fonction publique.

Laurent Babikian : "faire plus pour le climat en beaucoup moins de temps" (CDP)

FINANCE RESPONSABLE FCP-ISR GOUVERNANCE - REGLEMENTATION GOUVERNANCE-REPORTING

Depuis 18 ans, le CDP compile les données relatives au climat produites par plusieurs milliers d’entreprises cotées à travers le monde. Un domaine d’expertise qui s’étend désormais à la lutte contre la déforestation et à la gestion de l’eau par ce type de sociétés. Le chemin parcouru sur la préservation de notre patrimoine naturel commun rend optimiste Laurent Babikian. Même si le directeur de l’engagement des investisseurs pour la région Europe du CDP appelle l’ensemble du secteur privé à décupler ses efforts.

Sortie du charbon : Axa et BNP Paribas manquent à leurs engagements

FINANCE RESPONSABLE FCP-ISR

Axa et BNP Paribas qui ont pris des engagements volontaristes en matière de désinvestissement dans les entreprises fortement exposées au carbone auraient-elles trahi leurs promesses ? C’est en tous les cas ce que Les Amis de la Terre. L’ONG relaye une étude réalisée par le cabinet néerlandais Profundo sur les investisseurs soutenant les projets de développement des activités de production de charbon de l’entreprise allemande RWE. Si les intéressées se défendent, cette affaire illustre les lacunes dans la définition ou dans le suivi de l’application des stratégies arrêtées par les deux groupes, et écorne, à un mois de la COP24, le "leadership climatique" que souhaite incarner la banque et l’assureur français.

Bernard Horenbeek : "si vous voulez une banque éthique, rejoignez-nous!" (la NEF)

FINANCE RESPONSABLE FCP-ISR

Depuis plus 30 ans, la NEF veut atteindre son Graal : devenir la première banque éthique française de plein exercice. Elle négocie depuis 5 ans avec l'ACPR, l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution. Sans succès jusqu'à présent. Si elle peut proposer des comptes professionnels et des livrets aux particulier, elle n'a pas l'autorisation de proposer à ces derniers des comptes courants. Pour sensibiliser à sa cause, la NEF lance une campagne de communication visant à recruter des sociétaires et des clients afin de peser dans sa négociation avec l'autorité de tutelle. Un travail long et patient comme l'explique Bernard Horenbeek, le président du directoire de la NEF (en accès libre).

Un "Cac 40 vert", pour quoi faire ?

FINANCE RESPONSABLE FCP-ISR

Créé par Euronext, l’indice Euronext CDP Environment France EW, lancé en juillet dernier, est le premier à sélectionner les entreprises en fonction de leurs performances en matière de changement climatique, de gestion des ressources en eau et de déforestation. Développé à la demande de Goldman Sachs, il est composé des 40 sociétés cotées au SFB 120 choisies sur la base des informations transmises par les entreprises au CDP, une ONG qui possède une des plus grandes bases de données environnementales au monde. Ce "Cac 40 vert" vise à générer un cercle vertueux, favorisant l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris.

Énergies fossiles : dialoguer ou désinvestir ?

FINANCE RESPONSABLE FCP-ISR GOUVERNANCE - REGLEMENTATION GOUVERNANCE-REPORTING

L’Ircantec, le régime de retraite complémentaire publique, réunissait le 9 octobre dernier investisseurs, entreprises (Total et Engie), ONGs et syndicats pour une matinée de discussions autour de l’engagement actionnarial comme alternative au désinvestissement dans le secteur des énergies fossiles. Une stratégie de plus en plus utilisée par les investisseurs, et qui porte ses fruits. A condition de mettre en place des actions cohérentes et vraiment compatibles avec un scénario 2 degrés. L’Ircantec fait quant à lui le choix d’une stratégie différenciée selon le type d’actifs, le degré d’exposition de l’entreprise, et la capacité à dialoguer directement avec cette dernière sur les sujets ESG.

Finance verte : Paris peine à asseoir son leadership

FINANCE RESPONSABLE FCP-ISR

Si la place de Paris progresse dans la 2e édition du classement mondial des places financières vertes publié fin septembre par l’ONG Finance Watch, elle n’en reste pas derrière Londres pour la qualité des investissements et par Amsterdam, Copenhague, Luxembourg et la capitale britannique pour le volume de ces derniers. L’évolution entre la 1re et 2e édition montre toutefois une volatilité des résultats avec des scores encore relativement proches, caractéristiques d’un secteur toujours en ébullition. Des problématiques communes commencent toutefois à émerger.

Marché européen du carbone : un outil enfin efficace ?

FINANCE RESPONSABLE FCP-ISR

La remontée du prix de la tonne de carbone sur le marché européen observée depuis plus d’un an a redonné des couleurs à un mécanisme né en 2005 mais qui n’a pas réussi jusqu’à présent à inciter suffisamment les entreprises à investir dans des technologies propres pour limiter leurs émissions de gaz à effet de serre. Cette situation est-elle de nature à changer la donne ? Si un rapport du think tank Carbone Tracker publié en août dernier se montre optimiste d’autres experts sont plus prudents. En cause : l’absence d’ambition de la Commission européenne, Analyse.

Adossement en vue pour Sycomore Asset Management

FINANCE RESPONSABLE FCP-ISR FINANCE RESPONSABLE FUSIONS-ACQUISITIONS

Entrée en négociations exclusives entre l'asset-manager français et l'assureur italien Generali qui souhaite renforcer ses positions dans l'ISR grâce à l'expertise historique de Sycomore AM dans les approches ESG. 

Forage en eaux très profondes : Total et des banques françaises face à leurs contradictions

FINANCE RESPONSABLE FCP-ISR

Dans une note intitulée "La Total des banques françaises" publiée ce mardi 17 juillet 2018, Les Amis de la Terre et Greenpeace dénoncent le double discours de Total sur le climat, alors que le groupe prévoit d’augmenter de plus de 3600% sa production de pétrole en eaux très profondes. Elles interpellent également les banques françaises, dont le soutien à cette pratique depuis 2015 se chiffre à plus de 5 milliards de dollars. Les deux ONG demandent la mise en place de politiques d’exclusion de l’offshore très profond, à ce jour inexistantes.