Franchise "solidaire", nouveau levier de croissance pour les entreprises sociales.

INFRASTRUCTURE & TERRITOIRES SOCIAL-SANTE-INSERTION-FORMATION

Fort impact social et rentabilité économique sur un territoire donné incitent parfois les entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) à changer d’échelle. Elles peuvent ouvrir des filiales ou s’appuyer sur des accords commerciaux avec des partenaires du secteur. Franchises, licences de marque, conventions de partenariat… les solutions choisies diffèrent selon les stratégies adoptées, mais se rassemblent autour d’un terme générique non défini juridiquement : la franchise « solidaire ». Enquête avec Initiative Emploi, Lavéo, La Conciergerie Solidaire et le réseau Bou-sol.

Un nouveau PDG pour Recyclex

NOMINATIONS ENTREPRISES INFRASTRUCTURE & TERRITOIRES ECONOMIE CIRCULAIRE-RECYCLAGE

Yves Roche est remplacé à la tête de cette entreprise spécialisée dans le recyclage du zinc, du plomb et du plastique.

Recyclage : Léko toujours à flot

FINANCEMENT VENTURE INFRASTRUCTURE & TERRITOIRES ECONOMIE CIRCULAIRE-RECYCLAGE

Le challenger de Citeo est encore en quête de financements. Si Reclay est prêt à recapitaliser le jeune éco-organisme, sa survie dépendra de l’appui des partenaires industriels.

Le réchauffement climatique menace la production de café

INFRASTRUCTURE & TERRITOIRES AGRICULTURE-NUTRITION

Nouvel avertissement sur la pérennité de la culture du café. Une récente étude de la CIRAD et du Smithsonian Tropical Research Institute (Panama) estime que 88 % de la production sud-américaine pourrait à terme disparaitre. En cause, le réchauffement climatique.

Quand l’économie sociale et solidaire veut recycler les déchets de chantier

INITIATIVES ECONOMIE CIRCULAIRE-RECYCLAGE INFRASTRUCTURE & TERRITOIRES ECONOMIE CIRCULAIRE-RECYCLAGE

Après s’être développées sur le terrain de la seconde vie du textile, du mobilier ou encore de l’informatique, les structures de l’économie sociale et solidaire (ESS) explorent actuellement le champ du réemploi et de la réutilisation des déchets des chantiers de déconstruction. Objectif : diversifier leur modèle économique tout en pérennisant leur mission sociale.

L'hydrogène, un cinquième des besoins énergétiques en 2050?

INFRASTRUCTURE & TERRITOIRES DECARBONATION-EFFICACITE ENERGETIQUE

Pour la première fois, l'Hydrogen Council - qui compte parmi ses membres 6 entreprises françaises - quantifie le potentiel de cette source d'énergie qui pourrait représenter 18% de la demande en 2050, dans les transports, les bâtiments, et l'industrie.

Les géants mondiaux du lait et de la viande émettent plus de GES que l’Allemagne

INFRASTRUCTURE & TERRITOIRES AGRICULTURE-NUTRITION

Les 20 plus grandes entreprises mondiales de viande et de lait émettent davantage de gaz à effet de serre que l’Allemagne. C’est ce qui ressort des travaux menés par 3 ONG : l'IATP (Institute for Agriculture and Trade Policy), Grain et la fondation Heinrich Boell.

Économie circulaire : les entreprises à la recherche d'indicateurs fiables

INFRASTRUCTURE & TERRITOIRES ECONOMIE CIRCULAIRE-RECYCLAGE

Alors que le gouvernement vient de lancer l’élaboration de sa feuille de route pour l’économie circulaire, les entreprises cherchent les bons indicateurs pour entrer dans la boucle et aller au-delà de la gestion des déchets de fabrication. Décryptage et bonnes pratiques avec l'Institut de l’Economie Circulaire, EpE et l'Ademe.

Accident du TGV Grand-Est : la responsabilité de SYSTRA et de la SNCF démontrée par l’enquête

INFRASTRUCTURE & TERRITOIRES MARCHE GENERAL-VIE DES ACTEURS

Le 14 novembre 2015, le déraillement d’un TGV effectuant un essai sur la ligne reliant Paris à Strasbourg avait fait 11 morts et 42 blessés. La SNCF et sa filiale Systra sont mises en cause par l’enquête judiciaire.

Déchets non-recyclables : "traiter la question en amont" (Amorce)

INFRASTRUCTURE & TERRITOIRES DECHETS-POLLUTION-EAU

Diminuer de moitié la mise en décharge d’ici 2025 : c'est l'un des axes autour duquel l’élaboration de la feuille de route de l’économie circulaire se structure. Un objectif ambitieux qui soulève la question des déchets non-recyclables. Pour Nicolas Garnier, délégué général de l'association Amorce, la question doit avant tout être traitée en amont.