­Blackrock : beaucoup de bruit pour rien

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG FINANCE RESPONSABLE FONDS & VEHICULES

En janvier 2018, il promettait 'un nouveau modèle d’engagement actionnarial'. Dans sa lettre annuelle aux entreprises dont il est actionnaire, Larry Fink, le CEO du géant mondial de la gestion d'actifs Blackrock, estimait aussi que leur stratégie devait désormais "appréhender leur impact sociétal", et pas uniquement leur performance financière. Des annonces qui ne sont pas passées inaperçues, et pour cause : Blackrock détient 2.3% du CAC40 et s’apprête à installer en France son centre de services "alternatifs". Mais 6 mois plus tard, la politique d’engagement du premier gestionnaire d’actifs au monde reste loin des ambitions affichées. Enquête.

Plastique : nouveau défi vert pour Adidas

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG

Adidas s’est donné six ans pour abandonner totalement le polyester vierge. Après H&M ou Patagonia, qui ont fait des déclarations similaires, l’équipementier sportif mise à son tour sur le plastique recyclable. Une prise de conscience de son effet sur la planète saluée par les ONG. Mais celles-ci doutent toutefois de la faisabilité de ce plan et rappellent que les efforts mis en avant par la marque de vêtements ne représentent pas la panacée escomptée. Explications.

Nicolas Chabanne : ‘La co-construction avec les consommateurs va dans l’intérêt des marques’ (C’est Qui le Patron ?!)

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES AGRICULTURE-NUTRITION

En à peine deux ans d’existence, la marque "C’est Qui le Patron ?!" a connu un succès fulgurant. Plus de 60 millions de litres de lait vendus, une gamme désormais constituée de 16 produits allant du beurre à la pizza surgelée, un référencement dans plus de 10 000 points de vente et le début d’une expansion à l’international. Sa promesse : des produits élaborés à partir d’un cahier des charges décidé par les consommateurs et vendus à un prix juste, sans publicité. "C’est Qui le Patron ?!" s’apprête à se transformer en label et viendra certifier des produits de marques agroalimentaires et de distributeurs. Nicolas Chabanne, son co-fondateur, est résolument optimisme et prédit une transformation en profondeur des marques grâce aux consommateurs. Entretien. 

Dominique Amirault : "toute norme va à l’encontre de l’innovation sociale" (FEEF)

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG GOUVERNANCE - REGLEMENTATION LABELS-NORMES

Depuis sa création il y a une vingtaine d’années, la FEEF (Fédération des Entrepreneurs et Entreprises de France) pousse les 1000 adhérents de son mouvement – PME, start-up, ETI indépendantes – a entretenir un lien étroit avec ses clients. Une orientation qui l’a « naturellement poussée » vers des pratiques RSE ambitieuses et la mise en place du label E+, selon Dominique Amirault, son président. S’il estime que la RSE est avant tout une manière de gérer le risque, il juge que la réglementation actuelle est plus adaptée aux grands groupes cotés qu’aux petites entreprises. À contre-courant du projet de loi Pacte, il appelle l’État à ne pas légiférer. Entretien (en accès libre).

Pesticides : que contient (vraiment) le contrat de solutions de la FNSEA ?

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG INITIATIVES RSE-ESG POLLUTION-DECHETS-EAU

Le 11 juillet dernier, la FNSEA et ses 40 partenaires agricoles et industriels ont présenté la première version de leur contrat de solutions pour réduire l’usage des produits phytosanitaires en agriculture. Après 8 mois de travail, 36 solutions ont été présentées sous la forme de fiches pratiques. Un plan élaboré de façon transversale qui sera mis en œuvre collectivement et fera l’objet d’un mécanisme de suivi-évaluation. Il sera présenté au gouvernement pour demander un soutien financier et réglementaire. En attendant, 300 autres solutions identifiées lors d’un premier recensement attendent toujours être développées. Décryptage.

Des entreprises engagées plus transparentes (Tennaxia)

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG GOUVERNANCE - REGLEMENTATION GOUVERNANCE-REPORTING

Les politiques RSE des entreprises sont de mieux en mieux formalisées et elles innervent de plus en plus leur stratégie générale. Des efforts de transparence sur l’atteinte réelle des objectifs fixés sont aussi observés, mais de nets progrès restent à réaliser en matière de prise en compte des parties prenantes. Décryptage de la dernière étude du cabinet d’analyse extra financière Tennaxia.

Agnès Weil : "au fond, ce n’est pas raisonnable de voyager. Mais ça le serait encore moins d'arrêter" (Club Med)

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG

Alors que les vacances estivales battent leur plein, la question d’un tourisme de masse plus responsable se pose désormais avec acuité. Le Club Med est bien conscient des enjeux de responsabilité liés à son modèle économique. Le groupe met depuis longtemps en œuvre de nombreuses actions sociales et environnementales partout où ses villages sont implantés. Mais les émissions de CO2 liés au déplacement de sa clientèle restent à ce jour un problème insoluble. Entretien avec Agnès Weil, la directrice développement durable et mécénat du groupe (en accès libre).

Stopper l’artificialisation des sols, une mission impossible ?

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG

L’arrêt du processus d’artificialisation des terres, principal facteur de perte de biodiversité, figure dans les 90 mesures du Plan biodiversité présenté le 4 juillet par Nicolas Hulot, le ministre de l’Environnement. S’il entend pour cela limiter au maximum le grignotage des terres agricoles, des forêts et des espaces naturels, il souhaite également compenser les hectares pris en cas de nécessité sur la nature en rendant à celle-ci des surfaces équivalentes. Cette mission n’est certes pas impossible mais difficile à mettre en œuvre, affirment experts et ONG. Sauf si le gouvernement dégage des moyens supplémentaires et s’il a la volonté politique de réaliser enfin une promesse déjà faite mais jamais honorée. Explications.

Accord mondial RSE : dialogue social réussi pour EDF

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG

Fin juin 2018, le groupe EDF a annoncé la signature d’un nouvel accord cadre de responsabilité sociale au niveau mondial. Un texte qui affirme que l’entreprise "ne peut être durable qu’en conjuguant performance économique et progrès social". Il concernera l’ensemble des 160 000 salariés du groupe dans ses 24 pays d’intervention et permettra la mise en place d’un socle commun sur des questions de droits humains et sociaux. Les syndicats sont satisfaits et parlent d’une prise de conscience du management, ayant conduit à une véritable co-construction de l’accord. Mais ils restent toutefois vigilants sur son application.

Livre : un regard féministe sur le travail

INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG

"Je travaille, donc je suis". C’est le titre d’un ouvrage pluridisciplinaire et international, qui réinterroge les liens entre travail et genre. Un outil pour mieux comprendre les mécanismes à l’œuvre dans la production des inégalités.