Christian de Perthuis : "basculer de la rente pétrolière à celle de la rente carbone" (chaire économie du climat - Université Paris Dauphine)

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT

La démission de Nicolas Hulot a remis un vieux débat sur le devant de la scène : économie de marché et préservation du climat sont-ils compatibles. L’ancien ministre de la transition énergétique penche vers la négative. Un avis que ne partage pas Christian de Perthuis. L’économiste, fondateur de la chaire d’économie du climat au sein de de l’Université Paris-Dauphine, estime que la tarification du CO2 peut nous faire basculer vers une économie bas carbone. Mais à deux conditions : que la question de la redistribution de cette taxe soit discutée au niveau international. Et que les gouvernants fassent preuve d’un minimum de courage dans la gouvernance de ce mécanisme. Entretien (en accès libre).

Climat : le transport maritime international à reculons

INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES TRANSPORTS-MOBILITE GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT

Il s’agit du premier mode de transport pour le commerce international. Il avait pourtant été exclu du champ d’application de l’Accord de Paris en 2015. Ce n’est qu’en avril 2018 que le secteur du transport maritime a signé un accord de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, avec un objectif d’au moins 40% d’ici 2030. Un accord non contraignant à ce stade pour un secteur régulièrement qualifié d’attentiste en matière climatique, et dont les modalités d’application ne seront détaillées que fin octobre, lors de la 73ème session du comité de la protection du milieu marin (MEPC) de l’Organisation Maritime Internationale (OMI). Et dont la réussite passe nécessairement par le développement de nouvelles technologies de propulsion.

Démission de Nicolas Hulot : les professionnels de la RSE désolés mais pas surpris

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT

Professionnels de la RSE et ONG environnementales n’expriment aucune surprise face à la démission, ce mardi 28 août en direct sur France Inter, du ministre de la transition écologique. Un départ que nombre d’entre eux, s’ils le comprennent, déplorent, y voyant notamment le triomphe de visions court-termistes (en accès libre).

Performance énergétique : mise à jour de l’ISO 50001

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT

Après deux ans de travail d’un groupe d’experts internationaux, la nouvelle version de la norme ISO 500001 relative au management de l’énergie a été publiée ce mardi 21 août 2018. Parmi les principaux changements : une nouvelle architecture pour faciliter la mise en place de systèmes de management intégrés et plus d’exigence quant à l’amélioration continue de la performance énergétique. La période de transition sera de 3 ans.

Le protectionnisme est-il bon pour le climat ?

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT

Le commerce international est directement responsable de près de 30% des émissions mondiales de Co2. Celles liées au transport de marchandises pourraient augmenter de 160% d’ici 2050. En France, les importations représentent 55% de l’empreinte globale de Co2. Face aux impacts environnementaux du libre-échange, le protectionnisme, en favorisant des circuits de consommation courts, pourrait-il apporter une réponse au réchauffement climatique ? Non, pour le Conseil d’Analyse Economique (CAE), qui affirme que la réduction des émissions internationales de gaz à effet de serre découlant de mesures protectionnistes serait 7 fois inférieure à celle résultant de la mise en œuvre de l’Accord de Paris.

Obsolescence programmée : un indice de réparabilité inefficace

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT INITIATIVES RSE-ESG ECONOMIE CIRCULAIRE-RECYCLAGE

Au 1er janvier 2020, les produits électriques et électroniques devront afficher « une information simple sur leur réparabilité ». La mesure, inscrite dans la feuille de route pour l’économie circulaire (FREC), éclairera modestement le consommateur sur la durabilité des biens. C’est ce qu’affirme plusieurs associations. La vente en ligne n’y sera pas assujettie. Explications.

Climat : les secteurs du lait et la viande opaques et très polluants

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES AGRICULTURE-NUTRITION

Un rapport de l’IATP (Institute for Agricultural and Trade Policy) et de l’ONG GRAIN publié ce mercredi 18 juillet 2018 analyse les émissions de gaz à effet de serre du secteur de la viande et des produits laitiers au niveau international. D’ici 2050, elles pourraient représenter 80% du budget annuel d’émissions compatibles avec un scénario de réchauffement de 1.5°C. Le rapport dénonce une communication opaque de la part des grandes entreprises du secteur et l’absence de stratégies robustes de réduction.

Plan biodiversité : le gouvernement cible quatre secteurs prioritaires

INITIATIVES RSE-ESG POLLUTION-DECHETS-EAU GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT

Les secteurs du Bâtiment, de l’agro-alimentaire, de l’énergie et de la chimie devront « significativement » réduire leur empreinte-biodiversité d’ici 2022. C’est ce projette le plan interministériel annoncé le 4 juillet 2018. Mais les moyens concrets pour atteindre cet objectif ne sont pas précisés par le ministère de l’écologie (en accès libre).

Corinne Lepage : "sur l'environnement, les entreprises sont plus ambitieuses que l'État"

INITIATIVES RSE-ESG MARCHE GENERAL-VIE DES ACTEURS GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT

Corinne Lepage, ancienne ministre de l'environnement d'Alain Juppé, se désole des multiples reculs sur l'environnement effectués par Emmanuel Macron depuis le début de l'année. Cet avocate, spécialiste du droit de l'environnement, affirme que les entreprises intègrent bien d'avantage la contrainte écologique que le gouvernement, en particulier dans leur modèle économique. Elle appelle à un sursaut. 

Voitures électriques : le recyclage des batteries reste à inventer

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT

Entre 40 et 70 millions de voitures électriques sont attendues sur le marché international d’ici 2025. Un chiffre colossal, qui permet d’appréhender les enjeux de la réutilisation et du recyclage des batteries des véhicules, dont la durée de vie actuelle est d’environ 10 ans. Alors que le modèle économique du recyclage n’est aujourd’hui pas rentable, des solutions de "deuxième vie" sont à l’étude. Des expérimentations de stockage d’énergie dont les résultats sont pour certains peu fiables car portant sur des batteries neuves et non en fin de vie. Enquête (en accès libre).