Malgré les controverses, Bpifrance investit dans Environnement Recycling

FINANCE RESPONSABLE VENTURE INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES DECHETS-POLLUTION-EAU

Quelques mois après un incendie dans ses installations et une controverse sur les conditions de travail, le recycleur DEEE d'appareils électroniques lève tout de même 2 M€ en ouvrant son capital à Bpifrance pour "se doter de nouveaux équipements de retraitement et de valorisation". 

Idex accélère dans les réseaux de chaleur

FINANCE RESPONSABLE FUSIONS-ACQUISITIONS

Le groupe spécialisé dans la valorisation et la distribution d'énergie thermique réalise une acquisition d'importance dans le biogaz, alignée avec la stratégie de son nouvel actionnaire : le fonds Antin Infrastructure Partners. L'entreprise mise sur l'objectif (très) ambitieux de la la loi LTECV de multiplier par cinq d'ici 2030 la quantité de chaleur, de froid renouvelables et de récupération livrée par les réseaux d'énergie en milieu urbain par rapport à 2012. Idex veut tirer parti de nouvelles incitations fiscales. 

Une première blue bond souveraine au monde pour les Seychelles

FINANCE RESPONSABLE OBLIGATIONS-GREEN BONDS INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES DECHETS-POLLUTION-EAU

Il s’agit d’une première. Près de 2 ans après avoir fait part de sa volonté d’émettre une obligation bleue, la République des Seychelles a annoncé fin octobre 2018 l’émission du premier blue bond souverain au monde. D’un montant de 15 millions d’euros et d’une maturité de 10 ans, l’obligation servira à financer des projets de protection des ressources marines et pêche durable, suivant le même principe que les green bonds. Une volonté de préservation liée à l’importance stratégique de la biodiversité marine et du secteur de la pêche pour le pays : il emploie 17% de la population et contribue au PIB à hauteur de 30%.

Ressources maritimes : lancement du premier référentiel pour les investisseurs de la mer (BEI)

FINANCE RESPONSABLE FONDS & VEHICULES INITIATIVES RSE-ESG RSE-ESG

La BEI (Banque européenne d’investissement) a présenté le 29 octobre dernier le premier référentiel mondial pour le financement responsable de l’économie de la mer. Un texte qui reprend les 14 principes sur le « Financement durable de l’économie bleue », développés par la banque avec le concours de la Commission européenne, du WWF et du World Ressources Institute (WRI). Objectifs : déterminer des règles de bonnes conduites pour guider les futurs investisseurs dans l’un des secteurs qui devrait jouer un rôle moteur dans la croissance mondiale. A condition que le développement des activités liées directement ou indirectement à la mer ne provoque pas une érosion des ressources.

Michel Lepetit : "sur le charbon, la mobilisation n’est pas à la hauteur des enjeux" (The Shift Project)

FINANCE RESPONSABLE FONDS & VEHICULES INITIATIVES RSE-ESG DECARBONATION-EFFICACITE ENERGETIQUE

"Sus au charbon", c’est le titre de la 2e édition du rapport de l’observatoire 173 climat-assurance vie, créé il y a 2 ans par le think tank The Shift Project. Il a étudié les politiques d’investissement des assurances vie pour appréhender leur façon de prendre en compte, ou non, le risque climatique. Conclusion : le charbon est de plus en plus exclu par les investisseurs, sans pour autant que des mesures suffisantes ne soient mises en œuvre pour une réelle transition énergétique.

Sortie du charbon : Axa et BNP Paribas manquent à leurs engagements

FINANCE RESPONSABLE FCP-ISR

Axa et BNP Paribas qui ont pris des engagements volontaristes en matière de désinvestissement dans les entreprises fortement exposées au carbone auraient-elles trahi leurs promesses ? C’est en tous les cas ce que Les Amis de la Terre. L’ONG relaye une étude réalisée par le cabinet néerlandais Profundo sur les investisseurs soutenant les projets de développement des activités de production de charbon de l’entreprise allemande RWE. Si les intéressées se défendent, cette affaire illustre les lacunes dans la définition ou dans le suivi de l’application des stratégies arrêtées par les deux groupes, et écorne, à un mois de la COP24, le "leadership climatique" que souhaite incarner la banque et l’assureur français.

Silicon Mobility booste l'électrification des véhicules

FINANCE RESPONSABLE VENTURE

Charge, décharge, moteur thermique ... Gérer les flux d'énergie dans les véhicules électriques et hybrides nécessite une forte puissance de calcul. Les puces électroniques de la jeune pousse promettent un gain de performances et de consommation électrique. Elle vient de lever 8,5 M€. 

iRaiser alimente la cagnotte des associations et fondations

FINANCE RESPONSABLE VENTURE

Faire appel à la générosité du public nécessite une logistique sans faille. iRaiser, éditeur d'une palteforme de levée de fonds et de dons pour les organisations à but non lucratif, vient de lever 3M€ sur ce marché déjà concurrentiel, auprès de trois investisseurs dont deux fonds à impact. 

Bernard Horenbeek : "si vous voulez une banque éthique, rejoignez-nous!" (la NEF)

FINANCE RESPONSABLE FCP-ISR

Depuis plus 30 ans, la NEF veut atteindre son Graal : devenir la première banque éthique française de plein exercice. Elle négocie depuis 5 ans avec l'ACPR, l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution. Sans succès jusqu'à présent. Si elle peut proposer des comptes professionnels et des livrets aux particulier, elle n'a pas l'autorisation de proposer à ces derniers des comptes courants. Pour sensibiliser à sa cause, la NEF lance une campagne de communication visant à recruter des sociétaires et des clients afin de peser dans sa négociation avec l'autorité de tutelle. Un travail long et patient comme l'explique Bernard Horenbeek, le président du directoire de la NEF (en accès libre).

Padoa s'immisce dans la santé au travail

FINANCE RESPONSABLE VENTURE INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES SOCIAL-SANTE-INSERTION-FORMATION

À la suite des évolutions prévues par la loi El Khomri, qui prévoit l’individualisation du suivi médical des salariés, la start-up propose aux services de santé des entreprises une solution digitale personalisée se voulant plus efficace que la médecine du travail classique. L'entreprise se rémunère sur les économies réalisées. Elle vient de lever un deuxième tour de 20 M€ auprès de business angels et de l'assureur AXA.