Lactips passe en phase industrielle avec quatre investisseurs

FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR VENTURE

La jeune biotech de chimie verte qui produit des granulés de plastique biodégradable à partir des protéines du lait pour l'impression 3D lève un 1er tour de financement avec quatre investisseurs dont un industriel. 

Stimergy chauffe un 2ème tour

FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR VENTURE INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES DECARBONATION-EFFICACITE ENERGETIQUE

L'opérateur de data-centers écologiques distribués qui récupèrent la chaleur des serveurs informatiques pour le chauffage lève un deuxième tour de financement pour accélérer le déploiement de ses "chaudières numériques".  

Forage en eaux très profondes : Total et des banques françaises face à leurs contradictions

FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR FCP-ISR

Dans une note intitulée "La Total des banques françaises" publiée ce mardi 17 juillet 2018, Les Amis de la Terre et Greenpeace dénoncent le double discours de Total sur le climat, alors que le groupe prévoit d’augmenter de plus de 3600% sa production de pétrole en eaux très profondes. Elles interpellent également les banques françaises, dont le soutien à cette pratique depuis 2015 se chiffre à plus de 5 milliards de dollars. Les deux ONG demandent la mise en place de politiques d’exclusion de l’offshore très profond, à ce jour inexistantes.

Finance durable : les investisseurs manquent d’outils et anticipent une pénurie de ressources humaines

FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR FONDS & VEHICULES

Le manque d’outils fiables et de ressources humaines capables d’épauler les investisseurs publics et privés est pointé par Morgan Stanley comme les deux principaux défis qui pourraient freiner le développement de la finance durable. Un risque non négligeable, au moment où celle-ci prend réellement son envol et séduit de plus en plus d’investisseurs institutionnels, selon l’étude Sustainable Signals : Asset Owners Embrace Sustainability, publiée par la banque d’investissement le 9 juillet.

Deux investisseurs pour un projet de filière biomasse

FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR VENTURE INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES DECARBONATION-EFFICACITE ENERGETIQUE

Au total 100 M€ devraient être investis dans une filière pilote de bois-énergie à partir de ressources agricoles et sylvicoles pérennes en région Champagne. Le procédé de fabrication d'Européenne de Biomasse a séduit deux investisseurs institutionnels. 

Green bonds : quelles garanties de la région Ile de France ?

FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR OBLIGATIONS-GREEN BONDS

La région Ile-de-France a réalisé en juin 2018 sa 8ème émission d’obligation verte. D’un montant de 500 millions d’euros, l’opération vient s’ajouter aux 2.7 milliards d’euros déjà mobilisés via cet instrument entre 2012 et 2017. Un volume conséquent, qui représente 69% du total des emprunts de la région sur cette période. Dans quoi ces fonds sont-ils investis et avec quelles garanties sur leur caractère vert et responsable ? Éléments de réponses. 

Hausse des investissements dans les cleantech

FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR VENTURE

Au seul premier semestre, la transition énergétique et environnementale a séduit les investisseurs à hauteur de 324 millions d’euros. La commission climat de France Invest vient de publier son 10e baromètre et permet d’observer le fort développement de secteurs comme la mobilité ou l’économie circulaire.

Navya pilote son entrée en bourse

FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR VENTURE

Après 30 M€ levés en 2016, le constructeur de navettes autonomes veut doubler la mise en lançant son introduction en bourse. 

Plus de bio pour les pâtés Henaff

FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR FUSIONS-ACQUISITIONS

L'entreprise bretonne centenaire se repositionne sur les produits agro-alimentaires haut de gamme avec l'acquisition d'une charcuterie bio. 

La JV Carbiolice boucle un nouveau financement pour le biorecyclage des plastiques

FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR VENTURE

La joint-venture de chimie verte entre Carbios et Limagrain lève le deuxième volet d'un programme de financement de 18 M€ auprès de ses actionnaires pour son procédé de dégradation enzymatique des plastiques.