Une timide convention internationale pour contrôler le mercure

MERCURE-METAL

La convention de Minamata entre en vigueur après 8 ans de discussions pour encadrer les rejets de mercure, un métal très dangereux pour le système nerveux qui s'accumule dans l'environnement et la chaîne alimentaire. 

Cet article est réservé aux abonnés

Article - 20 Août 2017 - 749 mots

REGLEMENTATION | ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT MONDE
Accords Internationaux|Pollution

Abonné :

Pas encore abonné?