Quand les ordonnances de la loi Travail attisent la grève de la SNCF

greve sncf rail train

Disparition du statut de cheminot, peur d’une privatisation, calendrier de l’ouverture à la concurrence. Les raisons de la contestation sociale des agents de la SNCF ont été largement évoquées, alors que débute la deuxième semaine de grève et l’examen du projet de réforme ferroviaire par les députés. Moins commentée et pourtant en toile de fond du conflit actuel : l’application des ordonnances de la Loi Travail, qui met en concurrence les syndicats de cheminots, à quelques mois des élections professionnelles et de la fusion des IRP, les instances représentatives du personnel.

Cet article est réservé aux abonnés

Article - 11 Avril 2018 - 759 mots
TRANSPORTS ET ENTREPOSAGE - Transports terrestres et transport par conduites
REGLEMENTATION | SOCIAL-DROITS EUROPE - FRANCE
Mobilité

Abonné :

Pas encore abonné?