Obsolescence programmée : les fondements de la plainte contre Epson

Sophie Massieu | 30 Décembre 2017 | 554 mots

HOP epson

Des tests techniques empiriques et des arguments juridiques. Ce sont les fondements de la première plainte déposée devant un tribunal pénal en France pour ‘obsolescence programmée’ et ‘tromperie’. Cette plainte, déposée par l’association HOP, vise Epson. Ce recours à la justice pourrait être le premier d’une longue série.

Cet article est réservé aux abonnés

Article - 30 Décembre 2017 - 554 mots

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION | NOTATION - LABELS - NORMES EUROPE - FRANCE
Transition Energétique - EnR

Abonné :

Pas encore abonné?