Matériaux de construction : la collecte obligatoire difficilement applicable

Gravats-dechets batiment

Les professionnels du négoce de matériaux de construction n’ont pas attendu la loi pour collecter les déchets de leurs clients. Mais l’obligation de reprise prévue par la loi de transition énergétique est selon eux  "une autre histoire". Epargnant les grandes surfaces de bricolage, la mesure coûterait des "centaines de millions d’euros" aux distributeurs. Ils espèrent une décision favorable du conseil d’État sur les modalités d’applications de la loi.

Cet article est réservé aux abonnés

Enquête - 26 Décembre 2017 - 1020 mots
PRODUCTION ET DISTRIBUTION D'EAU, ASSAINISSEMENT, GESTION DES DÉCHETS ET DÉPOLLUTION
REGLEMENTATION | ENERGIE - CLIMAT - ENVIRONNEMENT EUROPE - FRANCE
Déchets|Economie Circulaire|Transition Energétique - EnR|Recyclage

Abonné :

Pas encore abonné?