ZestMeUp veut mettre l'IA au service de la réputation employeur

TROMBINOSCOPE CROWD

Les classements des entreprises où il fait bon vivre ('best places to work in') sont souvent considérées par les entreprises comme un passage obligé pour asseoir leur réputation d'employeur et recruter de jeunes talents. L'e-RH se dote maintenant d'outils de diagnostic internes en temps réel intégrant l'intelligence artificielle, tels la start-up ZestMeUp qui vient de lever 800 K€ auprès de business angels

Cet article est réservé aux abonnés

Article - 20 Décembre 2017 - 191 mots - 2 Intervenants

INITIATIVES | SOCIAL-SANTE-INSERTION-FORMATION EUROPE - FRANCE - ILE-DE-FRANCE
Social|RSE

Déjà abonné?

Pas encore abonné?