Un nouveau modèle ISR pour l'Ircantec

IRCANTEC

CPR AM et l'Ircantec dévoilent une méthodologie ISR améliorée permettant de démoyenniser les notations afin d'exclure les risques ESG de pointe ... (en accès libre)

Déjà engagé dans une politique "100% ISR", l'Ircantec dévoile une méthodologie ISR améliorée permettant de démoyenniser les notations afin d'éviter des risques ESG de pointe. Initiée en 2012 avec une charte ISR puis une politique de vote aux assemblées générales en 2013, l'approche de placement était basée jusqu'ici sur une approche sur 6 facteurs classiques, développée à l'époque avec la recherche d'Allianz GI. Selon le rapport ISR 2016 de l'Ircantec, l'évaluation de l'exposition carbone de la politique d'investissement socialement responsable du gestionnaire des retraites publiques utilisait les notations moyennes de Carbone 4, Grizzly et Trucost, tout en indiquant, dans une logique d'exclusion, qu' "il est important de croiser les sources d’information pour évaluer le positionnement du portefeuille et son exposition à des risques ESG. L’interprétation de la charte ISR de l’Ircantec par chacune des sociétés de gestion peut ainsi différer et l’analyse contradictoire de ces différences en lien avec les sociétés de gestion et l’agence de notation sociétale est donc souvent source de progrès. En général, l’application des critères ISR (méthodologie Best In class) issus de la Charte ISR induit une réduction d’environ 25% de l’univers investissable. "  

Identifier les émetteurs à risque

L'Ircantec, dont le conseil d'administration s'est fixée comme trajectoire 2016-2020 de faire entrer l'ensemble de ses réserves (9,8 Md€) dans une trajectoire compatible "2 degrés", a voulu pousser l'analyse un cran plus loin pour mieux capter les signaux faibles et identifier les risques de pointe, citant en exemple le cas du "dieselgate" dont a été victime Volkswagen. L'approche expérimentée avec CPR Asset Management - filiale à 100% d'Amundi - compte sept critères : pour l'environnement, consommations d'énergie et émissions de GES ; pour le social, relations syndicales et avec les communautés, et droits de l'homme et pour la gouvernance, la composition et la parité du conseil d'administration, les mesures d'audit et le contrôle et le respect des droits des actionnaires, le tout analysé sous forme d'une grille de risques qui permet d'identifier les émetteurs les moins prévisibles avec une approche d'exclusion. L'approche s'appliquera aux actions de pays développés et les émissions Investment Grade de crédit euros.

Pour l'instant, cette approche sera mise en place sur les encours gérés par CPR AM pour le compte de l'Ircantec, et pourra être adopté sur une base volontaire par les autres sociétés de gestion. De son côté, CPR AM, qui possède 42 Md€ sous gestion, envisage de créer prochainement un fonds thématique "filtré" selon cette méthodologie, et aussi de proposer cette dernière en gestion personnalisée pour les asset owners tiers qui le souhaitent. 

 

LIENS DE L’ARTICLE

site web: Ircantec - Rapport ISR - 2016: https:///www.ircantec.retraites.fr/sites/default/files/public/actionsclimat17.pdf

POUR APPROFONDIR LE SUJET

CONTINUER LA LECTURE