RSE : le droit au service de la crédibilité des engagements volontaires ? (Arnaud Gossement)

Propos recueillis par Laurence Estival | 16 Novembre 2020 | 473 mots

GOSSEMENT Arnaud

Avocat spécialiste de l’environnement, Arnaud Gossement vient de se voir confier une mission par la ministre de la transition écologique, Barbara Pompili, afin de réfléchir à la manière dont le droit pourrait devenir un levier de transparence et de suivi anti-greenwashing pour inciter les entreprises qui prennent des engagements RSE volontaires de réellement les traduire en actions. Interview.

Cet article est réservé aux abonnés

Interview - 16 Novembre 2020 - 473 mots

INITIATIVES RSE-ESG | RSE-ESG EUROPE - FRANCE
Droit|RSE - CSR

Abonné :

Pas encore abonné?