Plans de mobilité : encore peu d’entreprises engagées

Sophie Massieu | 20 Décembre 2018 | 958 mots

velo mobilite douce

La loi de transition énergétique pour une croissance verte impose aux entreprises de se doter de plans de mobilité sur leurs sites comptant plus de 100 salariés. Mais sans avoir mis en place de contrainte ou de moyen de contrôle. Résultat : peu d’entreprises se sont engagées jusqu’alors mais celles qui ont franchi le pas proposent une large gamme de mesures, parfois en collaboration avec d’autres groupes et des collectivités territoriales.

Cet article est réservé aux abonnés

Enquête - 20 Décembre 2018 - 958 mots

INITIATIVES RSE-ESG | TRANSPORTS-MOBILITE EUROPE - FRANCE
Mobilité|RSE

Abonné :

Pas encore abonné?