Climat : les acteurs non étatiques essentiels à l’Accord de Paris

climat

Dans un rapport publié ce jeudi 30 août 2018 et intitulé ‘Action mondiale pour le climat de la part des villes, régions et entreprises’, Data Driven Yale, le New Climate Institute et l'agence néerlandaise d'évaluation environnementale PBL se penchent sur les impacts que devraient générer les engagements pris par les acteurs non étatiques en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Un ordre de grandeur qui se situerait entre 1,5 à 2,2 GtCO2/an en 2030, soit le double des émissions du Canada. Une contribution essentielle à l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris, alors que le Programme des Nations-Unies pour l’Environnement estime que les contributions déterminées au niveau national (NDCs) seront insuffisantes pour une trajectoire 2 degrés.