2019 : les tops 10 de RSEDATANEWS

La rédaction | 23 Décembre 2019 | 2348 mots

TOP-10 TROPHEES-RSE

Alors que l'année touche à sa fin, RSEDATANEWS vous propose 3 tops 10 : d'abord celui des contenus préférés de nos lecteurs, ensuite celui de la rédaction et pour finir celui des articles les plus partagés par abonnés sur les réseaux sociaux (en accès libre).

Le top 10 des lecteurs :

1. Philippe Zaouati : "l'impact réel de la finance durable est très faible" (Mirova)

Philippe Zaouati a quitté la présidence de Finance for Tomorrow en 2019. Mais celui qui reste le patron de Mirova porte un regard sans concession sur l'état réel de la finance verte. S'il salue les efforts de mobilisation qui ont été menés depuis 2015, il les estime totalement insuffisants à l'aune des urgences climatiques et sur la biodiversité. Il appelle aussi les acteurs de la place de Paris à se regrouper pour parler d'une même voix et de faire réellement de la France la place forte de la finance durable en Europe.

2. Matthieu Auzanneau : "accélérer la transition énergétique pour limiter le risque de baisse de la production pétrolière" (The Shift Project)

L'exploitation du pétrole est aujourd'hui doublement dangereuse. D'abord parce qu'elle mène au chaos climatique. Mais aussi parce qu'elle conduit à un épuisement de cette ressource énergétique rare, véritable système nerveux de l'économie mondialisée. C'est l'analyse, tranchée mais argumentée, de Matthieu Auzanneau. Pour le directeur du think tank The Shift Project, ces deux risques liés à l'or noir se nourrissent de manière mutuelle et dangereuse.

3. Sophie Chambon-Diallo : "En matière de développement durable, le mot d’ordre, c’est la preuve" (SNCF)

Il y a un an, Sophie Chambon-Diallo prenait ses fonctions à la direction RSE du groupe SNCF. 12 mois plus tard, elle décrit une entreprise historiquement engagée sur le développement durable, en particulier via l’adoption d’une raison d’être. Mais elle estime qu’il reste à la SNCF à progresser sur la sensibilisation de ses managers et ses agents de terrain aux grands objectifs RSE du groupe public.

4. Voitures électriques : le recyclage des batteries reste à inventer 

Entre 40 et 70 millions de voitures électriques sont attendues sur le marché international d’ici 2025. Un chiffre colossal, qui permet d’appréhender les enjeux de la réutilisation et du recyclage des batteries des véhicules, dont la durée de vie actuelle est d’environ 10 ans. Alors que le modèle économique du recyclage n’est aujourd’hui pas rentable, des solutions de "deuxième vie" sont à l’étude. Des expérimentations de stockage d’énergie dont les résultats sont pour certains peu fiables car portant sur des batteries neuves et non en fin de vie.

5. Investissement Responsable : la (très) délicate mesure de la température des portefeuilles

Les investisseurs institutionnels et asset managers sont de plus en plus nombreux à communiquer sur la température de leur portefeuille. Un indicateur ESG bien plus lisible que la tonne de CO2 et qui pourrait devenir, à terme, un véritable outil de pilotage d’une stratégie d’investissements 2 °C compatible. Mais les méthodologies de calcul diffèrent fortement d’un acteur à l’autre et la marge d’erreur associée à ces températures reste très élevée.

6. ODD et reporting extrafinancier : les entreprises françaises à la traîne

Le cabinet de conseil PwC a publié une étude sur l'utilisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) dans le reporting RSE des entreprises à l'échelle mondiale. Qu'en est-il pour les entreprises françaises ? RSEDATANEWS a compilé à l'aide de son analyseur de rapports extra-financiers un "bilan ODD" de leurs rapports extrafinanciers.

7. Achats durables : la plateforme Ecovadis est-elle fiable ?

Elle est utilisée par les deux tiers des entreprises du CAC 40 et par des dizaines de milliers de fournisseurs pour évaluer leur performance RSE. La plateforme Ecovadis est un outil indispensable dans le secteur des achats responsables même si elle est parfois critiquée. Comme fonctionne-t-elle ? Ses évaluations sont-elles fiables ? Et permet-elle une montée en compétences RSE des fournisseurs de la supply-chain ?

8. Biodiversité : lancement de "Business for Nature", une coalition d’entreprises et d’ONG

Une douzaine d’organisations représentantes d’entreprises et d’ONG ont lancé le 2 juillet une coalition pour appeler les entreprises à protéger et restaurer les richesses naturelles. Une première.

9. Produrable 2019 : ce qu'il faut retenir du salon

Le salon Produrable s'est tenu les 9 et 10 avril 2019 au Palais des Congrès à Paris. C'est l'une des principales manifestations françaises dédiées aux professionnels de la RSE, du développement durable et de l'investissement responsable (ISR). L'occasion pour les entreprises et les conférenciers de multiplier les annonces. Voici l'essentiel de ce qu'il faut retenir de cette 12e édition de Produrable.

10. Directeur RSE ou développement durable : un poste voué à disparaître ?

Les directeurs RSE et Développement Durable sont-ils une espèce en voie de disparition ? Peu présents dans les PME et ETI, leur fonction est parfois supprimée. Ce fut récemment le cas au sein du groupe UP. Leur suppression est-elle inexorable ou assiste-t-on à une transformation de leurs missions ?

Le top 10 de la rédaction :

1. ISR ou ESG? Amundi entretient le flou

Amundi se positionne comme le pionnier et l’un des leaders de l’ISR en France. Le gestionnaire d’actifs pèse près de 1500 milliards d’euros. Il a publié son rapport RSE 2018. L’occasion de faire le point sur ses résultats, sa transparence et ses ambitions. L’un des aspects les plus frappants du rapport : la confusion entre gestion ESG et ISR, pourtant bien distinctes l’une de l’autre. Enquête.

2. Jean-Marc Jancovici : "un PIB qui augmente avec une énergie qui baisse en valeur absolue cela n’a jamais été observé" (The Shift Project)

Dans un guide adressé aux dirigeants d’entreprise, le cabinet de conseil McKinsey & Company mentionne le découplage prochain entre énergies fossiles, amenées à décroître et le PIB, amené à croître. Pour Jean-Marc Jancovici, associé fondateur de Carbone 4 et président de The Shift Project, ce scénario est typiquement associé à la pensée américaine. Une vision qu’il conteste avec force.

3. Les marques, nouvel eldorado de la RSE ?

Les marques sont désormais récompensées pour leurs engagements. Certains groupes s’appuient sur elles pour communiquer autour de leurs valeurs ou de leurs engagements. Demain, la responsabilité sociale des marques supplantera-t-elle celle des entreprises ? Pas sûr… Pour autant, elles ont leurs propres cartes à jouer.

4. Dominique Potier : "la loi sur le devoir de vigilance est une survivante de l’alternance"

Dominique Potier est le "père" de la loi sur le devoir de vigilance imposé aux entreprises multinationales. Depuis le 1er janvier 2019, les parties prenantes peuvent les poursuivre en justice si elles ne respectent pas leur plan de vigilance. Deux ans après son adoption, le député socialiste se réjouit de constater que son texte n’a pas été remis en cause. Il est par ailleurs persuadé que ce texte crée un nouveau cadre juridique mondial qui est actuellement en train d’émerger.

5. Notation extra-financière : quelles sont les conséquences de la perte de souveraineté européenne ?

L’influence américaine se fait toujours plus évidente sur le marché de la notation extra-financière. Les rachats d’agences européennes - notamment celui de Vigeo Eiris, le dernier en date - font craindre une mainmise anglo-saxonne sur un terrain où les européens étaient pourtant pionniers. Certains y voient même un risque pour la capacité de financement des entreprises européennes. Côté entreprises, l'inquiétude pointe. Enquête sur les conséquences de cette nouvelle donne, entre RSE et géopolitique.

6. La transparence, le talon d’Achille de L’Oréal?

Sur le papier, L’Oréal fait assurément partie des bons élèves en matière de RSE. Mais la réalité de ses engagements est difficile à mesurer tant l’entreprise manque de transparence. Cette dernière permettrait pourtant de juger de la véracité des informations communiquées. Car si chaque année un rapport présente le chemin accompli vers les objectifs à atteindre en 2020, conformément à la stratégie définie en 2013, d’autres études émanant de parties prenantes viennent fortement nuancer ces résultats.

7. Label Greenfin : imbroglio autour de la sélection des organismes certificateurs

Il s’agit du premier label public de finance verte en France. 34 fonds ont déjà obtenu le label Greenfin, anciennement TEEC. 3 organismes peuvent aujourd’hui le délivrer: EY, Novethic et l’AFNOR… mais ils ne sont pas soumis aux mêmes critères de sélection et de contrôle. Au cœur de ce véritable casse-tête, le plan de contrôle du label et l’accréditation Cofrac, exigée pour certains mais pas pour d’autres. Deux poids, deux mesures? Enquête exclusive.

8. Climat : les ambitions de Gecina à l’épreuve de la réalité

Il y a 3 ans, la foncière Gecina publiait une feuille de route climat particulièrement volontariste. Où en est-elle de sa mise en œuvre ? Si les émissions de gaz à effet de serre ont baissé de 32% par rapport 2008, la foncière a renoncé à faire de la compensation et avance à tâtons sur la neutralité carbone. Conserve-t-elle son leadership dans le secteur de l’immobilier durable?

9. Salaires décents: l’engagement des multinationales encore très insuffisant

La question du paiement d’un salaire "vital" ou "décent" aux travailleurs le long de la chaîne de valeur est l’un des aspects clés de la loi sur le devoir de vigilance. Mais elle reste insuffisamment traitée par les multinationales et peu d’entre elles se sont dotées d’une vraie stratégie sur le sujet.

10. Navi Radjou : "créer des symbioses industrielles" pour accélérer la transition

En 2012 puis en 2015, l’innovation frugale avait suscité un grand intérêt auprès des groupes français et occidentaux. Le principe du Jugaad ? Réconcilier création de valeur et soutenabilité écologique. Un mouvement qui prône également le développement de l’économie collaborative et l’économie des ressources. 5 ans plus tard, cette philosophie a lentement infusé dans les entreprises. Mais de manière insuffisante pour faire face aux enjeux climatiques et d’extinctions de la biodiversité. Pour Navi Radjou, le porte-étendard de cette démarche, il s’agit maintenant "d’opérationnaliser" l’innovation frugale en entreprise. C’est l’objectif du "Guide de l’innovation frugale" qu’il publie avec Jaideep Prabhu.

Le top 10 des réseaux sociaux :

1. Parité : l’Afep promeut des bonnes pratiques

Dans un petit guide, l’Afep réunit quelques recommandations simples pour que les instances dirigeantes fassent plus de place aux femmes. Un outil de partage entre pairs.

2. BNP Paribas Asset Management place les critères ESG au cœur de sa stratégie d’investissement

Le gestionnaire d'actifs, qui a présenté le 20 mars sa nouvelle politique en matière d’investissement responsable, se donne jusqu’à 2020 pour généraliser à toutes les classes d’actifs la prise en compte d’indicateurs en matière de transition énergétique, de protection de l’environnement, d’égalité et de croissance inclusive.

3. Réélection de Karima Delli à la tête de la commission Transports du Parlement européen

La députée européenne est, entre autres, l’auteure d'un rapport sur la mobilité urbaine durable. 

4. Cécile Duflot : "un dialogue franc avec les entreprises" (OXFAM)

Changement climatique, égalité hommes-femmes, fraudes fiscales, répartition des richesses … OXFAM ne ménage ni les acteurs publics ni ceux du secteur privé. Une franchise dans le discours revendiquée par Cécile Duflot. La directrice générale de l'ONG juge indispensable de tenir à ces parties prenantes un discours de vérité, à la mesure des crises actuelles.

5. Livre Blanc RSEDATANEWS - DPEF et reporting extrafinancier : facteur de progrès ou business as usual ?

La DPEF - ou Déclaration de Performance Extra-Financière - est le nouveau format sous lequel les entreprises assujetties devront publier leurs reportings RSE. Notre rédaction a compilé dans ce livre blanc un parcours de lecture en 6 "épisodes", à partir des articles parus dans nos colonnes au fur et à mesure de l'appropriation de ce nouveau format par les entreprises et leurs conseils.

6. Produrable 2019 : ce qu’en retiennent les participants (verbatims)

Les portes du salon Produrable se sont refermées mercredi 10 avril 2019. L’évènement dédié aux professionnels de la RSE a battu cette année un record de fréquentation. Mais qu’en retiennent les participants ? RSEDATANEWS est allé à leur rencontre.

7. Charbon : un désengagement à (tout) petits pas de Société Générale

Société Générale a pris le 25 mai de nouveaux engagements concernant son désengagement du charbon. Des annonces qui ne sont pas à la hauteur de la crise climatique affirment les ONG environnementales.

8. Jean-François Rial : "c'est le comportement personnel qui a le plus d'importance" (Voyageurs du Monde)

Dans le monde du tourisme, la personnalité de Jean-François Rial détonne. Le PDG de Voyageurs du Monde, ancien proche d'Emmanuel Macron, rejette en bloc la honte de prendre l'avion. Il affirme qu'il reste possible de voyager de manière responsable, à la condition que les professionnels du secteur, mais surtout les clients, prennent conscience de leurs responsabilités. Il étrille au passage le gouvernement qui n'a, à ses yeux, aucune vision quant au développement d'un tourisme éthique.

9. Charbon : BNP Paribas de nouveau épinglée (ONG)

Passant à la loupe les institutions financières qui ont participé au développement de nouvelles centrales à charbon pour un montant total de 745 milliards de dollars au cours des trois dernières années, un rapport publié le 5 décembre par une coalition d’une trentaine d’ONG - dont Urgewald, BankTrack et Les Amis de la terre - épingle notamment BNP Paribas. Selon le rapport, la banque française figure parmi les plus gros financeurs.

10. Sourdline entend un investisseur

Plusieurs entreprises se disputent le marché de l'accessibilité par les sourds et malentendants aux services à distance et centres d'appels proposés par les entreprises. Une fonctionnalité rendue obligatoire depuis 2018 par un décret d'application de la loi sur la République numérique. La start-up Sourdline vient de trouver un investisseur pour développer ses services de mise en relation. 

POUR APPROFONDIR LE SUJET

CONTINUER LA LECTURE