Lancement du French Impact, l’accélérateur national de l’innovation sociale

itier frenchimpact ess

Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire et Christophe Itier, Haut-commissaire à l'ESS (Économie Sociale et Solidaire) et à l'innovation sociale ont annoncé jeudi 18 janvier le lancement du French Impact, un accélérateur national pour l’innovation sociale. L’objectif du gouvernement : le changement d’échelle des initiatives de l’économie sociale et solidaire ayant démontré leur succès au niveau local. Au programme, notamment, une plateforme digitale, une marque et la mobilisation d’1 milliard d’euros en 5 ans.

Emmanuel Macron l’avait annoncé pendant la campagne présidentielle : il souhaitait ‘donner aux entreprises de l’ESS les moyens de consolider leurs modèles, d’accélérer leur développement, de faciliter les coopérations […] et de renforcer leur capacité d’innovation’. Le plan du gouvernement en faveur de l’économie sociale et solidaire -10% du PIB et 13% des emplois privés en France- a été présenté aujourd’hui par Nicolas Hulot et Christophe Itier, en présence du Ministre de l'Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, et du Secrétaire d'État auprès du Ministre de la Cohésion des Territoires, Julien Denormandie.

Pensé sur le modèle de la French Tech, la philosophie du French Impact pour identifier et essaimer les initiatives d’innovation sociale ayant fait leurs preuves dans les territoires sera l’open-source et la co-construction. Pas encore d’actions concrètes mais les 5 volets de l’accélérateur ont été présentées :

L’accélérateur s’adressera au secteur de l’économie sociale et solidaire (ESS) dans sa globalité : associations, fondations, coopératives ou encore entreprises. Les modalités de financement des projets pour les phases d’amorçage et d’essaimage n’ont pas été précisées. Les fonds publics mobilisés devraient provenir de fonds ou programmes existants au sein des ministères ou des collectivités. Christope Itier a déclaré "être en discussion avec des investisseurs pour créer un fonds d’amorçage national d’ici la fin du 1er semestre" Un premier tour de table -ayant "vocation à s’élargir"- inclurait notamment la Caisse des Dépôts, la BPI, le Crédit Coopératif, la BNP, France Active ou encore Inco.

Un premier appel à projets sera lancé courant janvier pour identifier 10 à 15 projets pionniers. Les territoires innovants pourront candidater à partir de mars 2018 pour recevoir la labellisation French Impact. Un premier pilote est prévu pour les mois de mai/juin, avant un déploiement national en janvier 2019.

POUR APPROFONDIR LE SUJET

CONTINUER LA LECTURE