Michael Pollan : "les contrats de gré à gré, symboles d'une période de transition" (Omnes Capital)

Propos recueillis par Antonin Amado | 10 Octobre 2019 | 559 mots | 9 Intervenants

pollan michael

L’un des plus grands parcs éoliens non subventionnés d'Europe, détenu par Omnes Capital via son fonds Capenergie 3, vient d’être cédé à Glennmont Partners. Il s'agit du projet finlandais Piiparinmäki d’une capacité de 211,4 MW. Sa construction est sur le point de démarrer. C'est Google qui devrait in fine racheter l'essentiel de l'énergie ainsi produite via un contrat de gré à gré ou "Corporate PPA". Pour Michael Pollan, directeur associé d'Omnes capital, cette cession vient valider la politique d'investissement de son entreprise dans le nord de l'Europe. Mais il estime qu'une opération du même type reste presque impossible en France aujourd'hui. Explications.

Cet article est réservé aux abonnés

Interview - 10 Octobre 2019 - 559 mots - 9 Intervenants

INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES | DECARBONATION-EFFICACITE ENERGETIQUE EUROPE - FRANCE
ISR|Transition Energétique - EnR

Abonné :

Pas encore abonné?