Climat : le transport maritime international à reculons

port bateaux-tansport maritime

Il s’agit du premier mode de transport pour le commerce international. Il avait pourtant été exclu du champ d’application de l’Accord de Paris en 2015. Ce n’est qu’en avril 2018 que le secteur du transport maritime a signé un accord de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, avec un objectif d’au moins 40% d’ici 2030. Un accord non contraignant à ce stade pour un secteur régulièrement qualifié d’attentiste en matière climatique, et dont les modalités d’application ne seront détaillées que fin octobre, lors de la 73ème session du comité de la protection du milieu marin (MEPC) de l’Organisation Maritime Internationale (OMI). Et dont la réussite passe nécessairement par le développement de nouvelles technologies de propulsion.

Cet article est réservé aux abonnés

Enquête - 10 Septembre 2018 - 1105 mots
TRANSPORTS ET ENTREPOSAGE
INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES | TRANSPORTS-MOBILITE
Accords Internationaux|Bourse|Climat|RSE|Décarbonation

Abonné :

Pas encore abonné?