Déchets non-recyclables : "traiter la question en amont" (Amorce)

GARNIER Nicolas

Diminuer de moitié la mise en décharge d’ici 2025 : c'est l'un des axes autour duquel l’élaboration de la feuille de route de l’économie circulaire se structure. Un objectif ambitieux qui soulève la question des déchets non-recyclables. Pour Nicolas Garnier, délégué général de l'association Amorce, la question doit avant tout être traitée en amont.

Cet article est réservé aux abonnés

Interview - 26 Octobre 2017 - 428 mots
PRODUCTION ET DISTRIBUTION D'EAU, ASSAINISSEMENT, GESTION DES DÉCHETS ET DÉPOLLUTION - Collecte, traitement et élimination des déchets, récupération
INFRASTRUCTURES & TERRITOIRES DURABLES | DECHETS-POLLUTION-EAU EUROPE - FRANCE
Déchets|Economie Circulaire|Recyclage

Abonné :

Pas encore abonné?