"La guerre en Ukraine peut faciliter la transition énergétique à condition qu'elle ne se fasse pas avec les énergies du passé" (François Gemenne, spécialiste de géopolitique du climat et de l'énergie).

Laurence Estival | 01 Mars 2022 | 1255 mots

GEMENNE Fancois

Pour le chercheur et enseignant à l'université de Liège en Belgique et à Sciences Po, la guerre en Ukraine doit être l'occasion de sortir les Européens de leur "paresse" et de leur "léthargie" concernant la transition énergétique. Une remise à plat de leurs pratiques qui passe par la recherche d'alternatives durables et accessibles à tous, mais qui n'empêche pas une nécessaire réflexion autour de la sobriété. Interview.

Cet article est réservé aux abonnés

Interview - 01 Mars 2022 - 1255 mots

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION RSE-DD | EUROPE EUROPE
Climat|Transition Energétique - EnR|Energies fossiles

Abonné :

Pas encore abonné?