Total : une stratégie climatique contestée

total

Montée en puissance de la production de gaz, développement des investissements dans les énergies bas carbone, amélioration de l’efficacité énergétique de ses installations. Total vient de coucher sur le papier les trois grands axes de la stratégie qui devraient lui permettre de diminuer son empreinte climatique. La poursuite des projets de restauration des écosystèmes pour qu’ils puissent rejouer leur rôle de piège à carbone devrait compléter cette panoplie. Sans parler, mais à un horizon plus lointain, des recherches dans le domaine du captage, du stockage et de la valorisation du CO2 auquel 10 % du budget de R&D sera consacré. Ces axes prioritaires ont été présentés par le groupe devant la communauté financière à New York le 25 septembre. Tout comme le nouvel indicateur créé par Total pour calculer l’intensité carbone de ses activités. Une révolution ? Pas si sûr...