Total en Ouganda : les ONGs ne relâchent pas la pression

Sophie Chauliac | 28 Octobre 2020 | 762 mots

TOTAL-TOUR

Les ONG Les Amis de la Terre et Survie assurent que les atteintes aux droits humains perpétuées par Total en Ouganda, qu’elles dénoncent depuis plus d’un an, se sont fortement multipliées. De nouvelles accusations qui interviennent alors que se tenait ce 28 octobre 2020 une audience en appel dans le cadre de l’action en justice qui les oppose au groupe pétrolier pour manquement à son obligation légale de "devoir de vigilance", dans un contexte international qui se renforce. 

Cet article est réservé aux abonnés

Article - 28 Octobre 2020 - 762 mots
INDUSTRIES EXTRACTIVES - Extraction d'hydrocarbures
GOUVERNANCE - REGLEMENTATION | SOCIAL-DROITS AFRIQUE - OUGANDA
Droits humains - Devoir de Vigilance|Controverse

Abonné :

Pas encore abonné?