Taxonomie verte : "organiser une compréhension précise de la part verte du chiffre d'affaires" (KPMG)

Propos recueillis par Thibault Gygès | 25 Février 2020 | 2073 mots

KPMG-Brive JAVAUX-Blandine MACHABERT

Les entreprises doivent sans attendre anticiper la mise en oeuvre de la taxonomie verte européenne, en cours de déploiement. Pour Brice Javaux, senior manager et Blandine Machabert, senior consultant au sein du département Développement Durable et RSE chez KPMG, elles doivent adapter sans attendre le contrôle de gestion et les systèmes d'information pour répondre aux anticipations des investisseurs. Et tirer le meilleur parti d'une restitution claire de la "part verte" de leur chiffre d'affaires dans leurs décisions d'allocation de Capex, leur refinancement, et même sur leur stratégie R&D pour éco-concevoir leurs futurs produits. 

Cet article est réservé aux abonnés

Interview - 25 Février 2020 - 2073 mots

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION | REPORTING - NOTATION ESG EUROPE
Financement|Reporting extra-financier

Abonné :

Pas encore abonné?