Droits humains : les gestionnaires d’actifs loin d’être à la hauteur (ShareAction)

Sophie Chauliac | 19 Mai 2020 | 945 mots

HUMAN-RIGHTS VIOLATIONS

Dans une étude publiée la semaine dernière, l’ONG britannique ShareAction alerte sur l’insuffisance des politiques des 75 plus gros asset managers mondiaux pour garantir le respect des droits humains dans leurs portefeuilles d’investissement. Elle dénonce l’absence d’actions concrètes pour lutter contre l’esclavage moderne et le financement d’armes controversées pourtant interdites par les conventions internationales. Décryptage.
 

Cet article est réservé aux abonnés

Article - 19 Mai 2020 - 945 mots
ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D'ASSURANCE - Activ. services financiers, hors assurance & caisses de retraite
GOUVERNANCE - REGLEMENTATION | SOCIAL-DROITS MONDE
Droits humains - Devoir de Vigilance|ESG - ISR|Asset Management - Gestion d'actifs

Abonné :

Pas encore abonné?