Dispositifs anticorruption : les entreprises françaises peuvent mieux faire

Laurence Estival | 07 Janvier 2019 | 911 mots

corruption enveloppe dollars

18 mois après l’adoption de la loi Sapin 2, seules 6 % des entreprises françaises sont totalement conformes à la réglementation concernant l’intégration des dispositifs anti-corruption alors que près de la moitié d’entre elles ont déjà détecté des cas de corruption, selon une étude du cabinet Grant Thornton. Ce constat corrobore les résultats d’un rapport d’EcoVadis pointant le retard des sociétés européennes en général et hexagonales par rapport à leurs homologues anglo-saxonnes.

Cet article est réservé aux abonnés

Article - 07 Janvier 2019 - 911 mots

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION | REPORTING - NOTATION ESG EUROPE - FRANCE
Gouvernance|Corruption

Abonné :

Pas encore abonné?