Devoir de vigilance : 2 ans après la loi, un constat sévère (ONG)

Laurence Estival | 21 Février 2019 | 697 mots

travail enfants

Près de deux ans après l’adoption définitive de la loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre, six ONG viennent d’étudier les premiers plans de vigilance publiée par 80 entreprises. Le constat est accablant.

Cet article est réservé aux abonnés

Article - 21 Février 2019 - 697 mots

GOUVERNANCE - REGLEMENTATION | GOUVERNANCE-REPORTING EUROPE - FRANCE - ILE-DE-FRANCE
RSE|Reporting

Abonné :

Pas encore abonné?