Matthieu Auzanneau : "nous n’avons jamais découvert aussi peu de pétrole conventionnel qu’en 2017" (Shift Project)

petrole puit

Le baril de Brent poursuit sa remontée. Il a hier franchi la barre des 70 dollars. Un plus haut depuis décembre 2014, consécutif à l’effondrement des Capex pour l’ensemble des acteurs du secteur. Une hausse alimentée par la perspective d’une restriction sur l’ensemble de la production mondiale cette année alors qu'elle devait initialement prendre fin au mois de mars. S’agit-il d’une bonne ou d’une mauvaise nouvelle pour le climat ? Éléments de réponse avec Matthieu Auzanneau, le directeur du Shift Project et auteur d’un livre référent ("Or noir") sur l’histoire du pétrole.

Cet article est réservé aux abonnés

Interview - 23 Janvier 2018 - 373 mots
INDUSTRIES EXTRACTIVES - Extraction d'hydrocarbures
FINANCE RESPONSABLE | FONDS & VEHICULES MONDE
Transition Energétique - EnR|Energies fossiles

Abonné :

Pas encore abonné?