Les foodtech séduisent les investisseurs

FEED-repas

Diversité ou standardisation ? Alors que l'élevage d'animaux ne pourra nourrir durablement la planète, la start-up française Feed lève 3 M€ auprès de deux fonds et de BAs pour ses préparations nutritionnelles remplaçant un repas, tandis que plusieurs milliardaires investissent outre-atlantique dans la viande de synthèse... 

Cet article est réservé aux abonnés

Article - 05 Septembre 2017 - 351 mots - 6 Intervenants
AGRICULTURE, SYLVICULTURE ET PÊCHE - Culture et production animale, chasse et services annexes
FINANCE RESPONSABLE | VENTURE EUROPE - FRANCE
Agriculture - Elevage|Biotech

Abonné :

Pas encore abonné?