Les crédits "à impact" commencent à séduire les grands groupes français

tirelire verte

Indexer une ligne de crédit à la performance ESG de son entreprise. Après EDF et Danone, Bel est la troisième entreprise française à avoir annoncé la mise en place de ce prêt ‘à impact’. Un marché encore embryonnaire de 2.6 milliards d’euros en France, appelé à se développer. Décryptage de ce mécanisme de financement non dédié avec l’exemple du Groupe Bel, accompagné sur cette opération par la Société Générale.

Cet article est réservé aux abonnés

Enquête - 12 Avril 2018 - 1102 mots

FINANCE RESPONSABLE | LBO EUROPE - FRANCE
Financement|RSE

Abonné :

Pas encore abonné?