Green Bonds : SNCF Réseau se pose en exemple de transparence climat

SNCFreseau

La filiale de la SNCF, chargée de l’entretien du réseau ferroviaire, veut montrer l’exemple sur le reporting climat. Elle vient de dévoiler un rapport détaillé sur ses obligations vertes. En rendant publique sa méthodologie exigeante, elle veut essaimer ses bonnes pratiques et se pose en acteur mondial de référence sur l’impact climatique des infrastructures (en accès libre).

Un effort de transparence largement salué par les acteurs de référence de l’ISR (Investissement Socialement Responsable). C’est ainsi que l’on peut qualifier la publication par la SNCF Réseau de la méthodologie qui l’a guidé dans l’émission de ses trois Green Bonds depuis l’an dernier. Des émissions pour un montant total de 2,65 milliards d’euros. Les échéances de ces obligations vertes sont variées puisqu’elles s’échelonnent de 15 à 30 ans.

La méthodologie présentée est exigeante. Elle a été élaborée avec Carbone 4, un cabinet de conseil référent en matière de stratégie carbone. Si elle respecte les Green Bonds Principles (GBP) et qu’elle a été validée par la Climate Bonds Initiative (CBI), elle a pour particularité d’évaluer l’impact carbone global plutôt que la seule empreinte carbone, une méthode aujourd’hui largement plus répandue. Il s’agit in fine de mesurer les émissions évitées plutôt que celle émises pendant toute la durée des travaux d’infrastructures financées par ces obligations. Ces impacts réels seront mesurés sur 40 ans.

Une ambition mondiale

En jouant la carte de la transparence, SNCF Réseau, qui gère l’entretien de 30 000 kilomètres de rails, poursuit trois ambitions.
Elle vise d’abord à (re)faire du train un moyen de transport propre.
Elle cherche ensuite à pouvoir continuer de lever par ce biais entre 1,5 et 1,8 milliards d’euros chaque année, comme elle a affirmé vouloir le faire.
Elle espère surtout se poser comme référent référent mondial pour le secteur des infrastructures. Un objectif réaliste pour cette filiale de la SNCF puisqu'elle pèse déjà lourd sur le marché des Green Bonds : elle figure dans le top15 mondial (retrouver ses émissions dans notre référentiel data)

Si elle parvient à se poser en modèle et à faire des émules, SNCF Réseau pourrait contribuer à rendre plus exigeants les critères qui régissent aujourd’hui l’émission d’obligations vertes dans le monde.

En juin 2016, le WWF regrettait, dans un rapport détaillé, la diversité des pratiques regroupées sous la dénomination "Green Bonds". Elle appelait à une harmonisation ambitieuse des pratiques sur ce marché émergent et critiquait plusieurs cas de greenwashing. L’ONG appelait à un changement de paradigme que l’initiative de la SNCF Réseau peut contribuer à concrétiser, tant au moment de l'émission et de l'allocation des use of proceeds que lors d'un reporting régulier tout au long de la vie de l'obligation verte et de ses projets sous-jacents. 

INTERVENANTS

>Voir la fiche détaillée de l’opération Emission Green-Bond - SNCF RESEAU - 201707
Investisseur du fonds BLACKROCK
Emetteur SNCF RESEAU
Arrangeur CREDIT AGRICOLE CIB | GOLDMAN SACHS ASSET MANAGEMENT | NATIXIS | SGCIB - SOCIETE GENERALE CORPORATE INVESTMENT BANK

LIENS DE L’ARTICLE

site web: Evaluer l'impact carbone des investissements d'infrastructures ferroviaires - méthodo du programme Green-Bonds 2016 - SNCF Réseau, Carbone 4: https:///www.sncf-reseau.fr/sites/default/files/upload/_Mediatheque/investisseurs/SNCF-methodologie_.pdf

POUR APPROFONDIR LE SUJET

CONTINUER LA LECTURE