Rubix sécurise la qualité de l'air

RUBIX-SI

Nouvelle levée dans la mesure des polluants aériens. La start-up toulousaine a mis au point des objets connectés qui détectent gaz, particules, odeurs, humidité, bruits ambiants en milieu industriel ou tertiaire. Ses algorithmes peuvent devenir nez électronique ou détecteur d'explosifs. Elle vient de rassembler 2 M€.

Cet article est réservé aux abonnés

Brève - 31 Mai 2018 - 149 mots - 4 Intervenants

FINANCE RESPONSABLE | VENTURE
Financement|Pollution

Abonné :

Pas encore abonné?