Philippe Desfossés : "l'ISR doit produire un rendement maximum, mais un rendement soutenable" (ERAFP)

Propos recueillis par Antonin Amado | 16 Décembre 2018 | 1112 mots

desfosses philippe

Après 10 ans passé à la tête de l’ERAFP, Philippe Desfossés quitte ses fonctions. S’il se réjouit des progrès réalisés par l’ISR au cours de la décennie écoulée, il estime que l’investissement responsable n’est pas encore sorti de sa niche. Il appelle à repenser totalement un système économique "caricatural" ne tenant pas compte des externalités sociales et environnementales.

Cet article est réservé aux abonnés

Interview - 16 Décembre 2018 - 1112 mots
ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D'ASSURANCE - Activités auxiliaires de services financiers et d'assurance
FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR | FONDS & VEHICULES EUROPE - FRANCE
Gouvernance|ISR

Abonné :

Pas encore abonné?

POUR APPROFONDIR LE SUJET