Ouverture des données juridiques : une levée de fonds en eaux troubles pour Doctrine.fr

Justice-icone

Un deuxième tour de financement de 10 M€ vient d'être bouclé par la start-up Doctrine.fr qui ambitionne avec ses outils d'intelligence artificielle de capter le marché convoité de la publication des décisions de justice, y compris celles des tribunaux de commerce. Des données dont l'ouverture en "open data" prévue par la loi avance lentement, faute d'accord sur les règles d'anonymisation, par manque de moyens, et bute sur le secret des affaires. La clôture de cette levée de fonds, dans laquelle ont investi des personnalités du numérique, intervient au moment ou l'entreprise, déjà sous le feu de critiques depuis le début de l'année, est mise en cause pour avoir utilisé massivement de fausses identités pour récupérer les données. Analyse. 

Cet article est réservé aux abonnés

Enquête - 01 Juillet 2018 - 1280 mots - 3 Intervenants
INFORMATION ET COMMUNICATION - Services d'information
FINANCE RESPONSABLE | VENTURE EUROPE - FRANCE
Droit|RSE

Abonné :

Pas encore abonné?