Finance verte : ALD teste les obligations vertes à impact positif

voiture electrique

Afin de financer le développement de ses véhicules à faible émission, le loueur de flotte d’entreprise ALD, filiale de la Société Générale, a décidé d’émettre une obligation verte à impact positif alignée sur le Positive Impact Bond Framework des Nations Unies. Un choix qui s’est traduit par la création et la mise en œuvre d’une méthodologie visant à établir un reporting sur la totalité du cycle de vie des voitures, de la construction au recyclage. Objectifs : tester de nouveaux outils de financement et élargir le champ des investisseurs. Satisfaite de ce premier ballon d’essai, ALD est prête à renouveler l’opération sans pour autant chercher à financer l’achat total des 200 000 véhicules à faibles émissions prévu d’ici à 2020 par le même mécanisme.

Cet article est réservé aux abonnés

Article - 24 Octobre 2018 - 516 mots

FINANCE RESPONSABLE | FONDS & VEHICULES EUROPE - FRANCE
Mobilité|RSE

Abonné :

Pas encore abonné?