Pourquoi l'obligation durable d'Enel n'est pas un vrai green-bond

Thibault Gygès | 10 Septembre 2019 | 604 mots

ENEL-electricite-verte

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un green-bond, l'énergéticien italien vient d'émettre une obligation de 1,5 Md$ dont le taux d'intérêt servi aux investisseurs pourra être "malussé" en cas de non-respect de l'évolution de son mix énergétique. Un mécanisme qui s'apparente aux lignes de crédits responsables, dont l'usage des fonds n'est pas fléché. Et une façon aussi de sortir du dogme du prix unique selon le risque crédit de l'émetteur pour les obligations, qu'elles soient vertes ou non. Explications.

Cet article est réservé aux abonnés

Article - 10 Septembre 2019 - 604 mots
PRODUCTION ET DISTRIBUTION D'ÉLECTRICITÉ, DE GAZ, DE VAPEUR ET D'AIR CONDITIONNÉ - Prod. & distribution électricité gaz vapeur & air conditionné
FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR | OBLIGATIONS-GREEN BONDS EUROPE - ITALIE
Financement|Green-Bonds|Transition Energétique - EnR|Energies fossiles

Abonné :

Pas encore abonné?