Énergies fossiles : dialoguer ou désinvestir ?

Sophie Chauliac | 14 Octobre 2018 | 752 mots

energies fossiles desinvestissement engagement-actionnarial

L’Ircantec, le régime de retraite complémentaire publique, réunissait le 9 octobre dernier investisseurs, entreprises (Total et Engie), ONGs et syndicats pour une matinée de discussions autour de l’engagement actionnarial comme alternative au désinvestissement dans le secteur des énergies fossiles. Une stratégie de plus en plus utilisée par les investisseurs, et qui porte ses fruits. A condition de mettre en place des actions cohérentes et vraiment compatibles avec un scénario 2 degrés. L’Ircantec fait quant à lui le choix d’une stratégie différenciée selon le type d’actifs, le degré d’exposition de l’entreprise, et la capacité à dialoguer directement avec cette dernière sur les sujets ESG.

Cet article est réservé aux abonnés

Article - 14 Octobre 2018 - 752 mots
ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D'ASSURANCE - Activ. services financiers, hors assurance & caisses de retraite
FINANCE RESPONSABLE - ESG - ISR | ISR-ESG EUROPE - FRANCE
ESG - ISR|Energies fossiles

Abonné :

Pas encore abonné?

POUR APPROFONDIR LE SUJET