“Le combat de la finance verte se joue sur le terrain des entreprises les plus polluantes” (Augustin Landier - HEC)

Propos recueillis par Sophie Chauliac | 20 Mai 2021 | 757 mots

LANDIER Augustin

Investir dans les entreprises les plus polluantes pour les faire évoluer au lieu de privilégier les valeurs les plus "vertes". C’est ce que devraient faire les investisseurs responsables s’ils souhaitent maximiser leur impact, selon Augustin Landier, professeur de finance à HEC. Dans une étude qu’il co-publie avec son collègue Stefano Lovo, il analyse différents leviers que la finance verte peut activer pour maximiser son impact, avec en premier lieu celui du fléchage des investissements dans les activités les plus carbonées. Interview. 

Cet article est réservé aux abonnés

Interview - 20 Mai 2021 - 757 mots

FINANCE DURABLE - ESG - ISR | ISR-ESG MONDE
ESG - ISR|Finance durable

Abonné :

Pas encore abonné?