Deuxième rapport ACPR - AMF de suivi et d'évaluation des engagements climatiques des acteurs de la Place

Aurélie Verronneau | 01 Novembre 2021 | 286 mots

AMF ACPR Fossiles

Après un premier rapport publié en décembre 2020, l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et l'Autorité des marchés financiers (AMF) poursuivent leurs analyses des politiques de sortie du charbon des acteurs financiers et les complètent avec de premières évaluations des acteurs de la Place vis-à-vis des autres énergies fossiles - pétrole et gaz - avec un focus particulier sur les hydrocarbures non conventionnels. Mais observent que les progrès restent insuffisants (en accès libre).

Plus de deux ans après l'engagement de Place sur le charbon, la mobilisation collective des acteurs financiers est réelle. Pourtant, soulignent l'ACPR et l'AMF dans un rapport publié en même temps que le Climate Finance Day 2021, et alors que les derniers rapports du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) et de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) ont récemment souligné l'ampleur des changements économiques qu'implique l'atteinte des objectifs de l'Accord de Paris, en particulier dans le secteur de l'énergie, les démarches des acteurs financiers ne sont pas encore au niveau.
Lire notre article : Climate Finance Day 2021 : beaucoup de bruit et quelques engagements

Si les politiques charbon ont été mises à jour et complétées en 2020, avec, dans certains cas, un durcissement des critères et/ou seuils d'exclusion appliqués, "les préconisations formulées en 2020 par les Autorités pour renforcer la transparence des politiques et leur comparabilité, ainsi que le suivi par les acteurs de leurs expositions sont encore peu appliquées". 
Pour ce qui est du pétrole et du gaz, les politiques sont balbutiantes. Ainsi, indiquent les deux Autorités, "les politiques, encore peu développées chez les acteurs non bancaires, se concentrent généralement sur certaines énergies non conventionnelles ; elles restent souvent imprécises et couvrent des périmètres variés."  Reste à voir si les nouveaux engagements pris autour du Climate Finance Day 2021 et si la COP auront un nouvel effet d'entraînement...
Lire aussi nos articles : Engagements de sortie du charbon : la place de Paris peut mieux faire (ACPR-AMF) et "Renforcer les règles de présentation des engagements" des acteurs financiers de la place de Paris (ACPR-AMF)

POUR APPROFONDIR LE SUJET

CONTINUER LA LECTURE